This page is not available in your language, please, choose yours

"1704 – Le Salon, les Arts et le Roi" aux Ecuries du Domaine de Sceaux

Publié le 7 mars 2013 Par Julien A.
Le Festin de Didon et Enée

Infos pratiques

Du... 22 mars 2013
Au... 30 juin 2013



92330 Sceaux

2,50 euros (Tarif Réduit)
4 euros (Plein Tarif)

Le Conseil général des Hauts-de-Seine vous propose de venir découvrir du 22 mars au 30 juin 2013 les expositions "1704 – Le Salon, les Arts et le Roi" aux Ecuries du Domaine de Sceaux ainsi que "Dessiner à l’Académie royale" au Petit Château du Domaine de Sceaux.

L'exposition "1704 – Le Salon, les Arts et le Roi", présenté par Le Conseil général des Hauts-de-Seine du 22 mars au 30 juin 2013 aux Ecuries du Domaine de Sceaux, réunira 70 œuvres qui ornèrent la Grande Galerie du Louvre, il y a un peu plus de 300 ans, à l’occasion du Salon de 1704, le dernier du règne de Louis XIV.

Sous l’Ancien Régime, le Salon était organisé par l’Académie royale de peinture et de sculpture et présentait les œuvres des plus grands artistes de l’époque. Ouvert au public, il est à l’origine du concept moderne d’exposition.

Cette présentation est la première du genre. Jamais aucun des grands salons artistiques organisés par l’Académie royale à partir de 1667 n’avait encore fait l’objet d’une exposition. Le Festin de Didon et Enée, œuvre majeure du peintre François de Troy, classée trésor national et acquise par le Département pour les collections du musée de l’Île-de-France en 2008 grâce à un mécénat important, est le point de départ de cette exposition. Ce tableau fut en effet révélé lors du Salon de 1704 et nous permet de renouer aujourd’hui avec la mémoire de cet événement artistique décisif des premières années du XVIIIe siècle.

L’exposition 1704 – Le Salon, les Arts et le Roi donnera à contempler des œuvres variées (peintures, sculptures, dessins et estampes), rarement ou jamais montrées, représentatives des partis pris esthétiques de la fin du règne du Roi-Soleil : Noël et Antoine Coypel, François Marot et Jean Jouvenet, Louis de Boullogne, Nicolas de Largillierre et Hyacinthe Rigaud, Jean-Baptiste Santerre et Jacques Van Schuppen, Antoine Coysevox et Robert Le Lorrain, parmi d’autres, réserveront bien des surprises aux visiteurs.

L’ordonnancement classique des tableaux commençait alors à être bousculé par la référence à Pierre-Paul Rubens et par les défenseurs de l’harmonie chromatique. Cette exposition offrira ainsi une occasion sans précédent d’évoquer le contexte de création artistique de l’époque, le rôle de l’Académie royale, créée en 1648, et l’émergence du concept d’exposition.

Dans le même temps, au Petit Château du Domaine de Sceaux, désormais consacré aux arts graphiques, le Conseil général des Hauts-de-Seine présente "Dessiner à l’Académie royale, Chefs-d’œuvre de la collection Christian et Isabelle Adrien".

Cette exposition propose une sélection des plus beaux dessins français de cette remarquable collection.
Conçue en correspondance avec l’exposition sur le Salon de 1704, cette présentation rendra également hommage à l’Académie royale de peinture et de sculpture en mettant en valeur son influence incontestable dans la pratique du dessin aux XVIIe et XVIIIe siècles.

Une quarantaine de dessins réalisés par les membres les plus éminents de l’institution académique permettra d’évoquer le rôle du dessin comme pratique fondamentale de l’enseignement artistique. Une feuille exceptionnelle de Nicolas Poussin, modèle des artistes d’alors, sera entourée de dessins de Charles Le Brun, Laurent de La Hyre, Charles de La Fosse, Antoine et Charles Coypel, François Lemoyne, Jean-Marc Nattier, Jean-Baptiste Oudry, François Boucher...

Le parcours proposé au printemps prochain par ces deux expositions concomitantes ressuscitera la magnificence de l’art français du règne du Roi-Soleil dans le domaine que Jean-Baptiste Colbert acheta en 1670, alors même qu’il était en charge de toute l’administration du royaume de France et qu’il œuvrait activement – notamment en tant que protecteur très respecté de l’Académie – pour que les arts servent la puissance du roi.

Infos Pratiques:

Site officiel: 1704 – Le Salon, les Arts et le Roi et Dessiner à l’Académie royale au Domaine de Sceaux

Expositions ouvertes du 22 mars au 30 juin, tous les jours, sauf le mardi, de 10h à 13h et de 14h à 17h30 et jusqu’à 18h le dimanche. Fermeture le mercredi 1er mai.

Billet d’entrée jumelé (deux expositions le même jour)
Plein tarif : 6 €
Tarif réduit : 4, 50 €

Billet d’entrée pour une exposition
Plein tarif : 4 €
Tarif réduit : 2, 50 €

François de Troy (1645-1730) - Le Festin de Didon et Enée - 1704
Huile sur toile, 160,2 x 202,5 cm
Sceaux, musée de l’Île-de-France
© CG92 / Pascal Lemaître

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement