This page is not available in your language, please, choose yours

Inclinaison de sarkis

Publié le 1 janvier 2008
Inclinaison de Sarkis

Infos pratiques

Du... 22 février 2007
Au... 3 juin 2007


16/18, rue Antoine Bourdelle
75015 Paris 15

Ses installations confrontent, dans un dialogue avec le temps et l’espace, des objets aux provenances hétéroclites, œuvres d’art, artefacts, découverts au hasard de rencontres et chargés d’histoire. Elles embrassent peinture, sculpture, film, son, musique. Conçues en fonction d’un site spécifique, et néanmoins autonomes, elles proposent une mise en place scénique de ces éléments.



A l’occasion de sa rencontre avec le musée Bourdelle Sarkis présente dans les espaces qu’il a choisi d’investir un ensemble d’œuvres inédites. Sarkis renonce cette fois aux objets de son « trésor » constitué et s’approprie les salles et les œuvres de Bourdelle, selon différents modes, en contrepoint de l’oeuvre du sculpteur. Comme il aime le faire, Sarkis invite à ses côtés deux jeunes artistes, Patrick Neu et Jean-Marie Perdrix.



L’artiste a conçu pour Le Hall des plâtres une installation dans l’espace, Inclinaison. Très spectaculaire, cette oeuvre prend en compte le lieu dans sa globalité et aborde, notamment par une interrogation sur l’échelle, à l’aune du Centaure mourant (1914), figure récurrente dans l’œuvre de Bourdelle, la problématique de la sculpture.

Un film inédit, Au commencement, la lumière, de 6’ réalisé en 2003 est projeté dans la salle adjacente. En écho discret à l’atelier de son hôte, ce film évoque l’atelier de Sarkis et montre en négatif couleur les objets comme délivrés de leur pesanteur.



Les quatre salles en enfilade situées au cœur du musée abritent une œuvre conjuguant sculpture et peinture, 41 bombes d’aquarelles et leurs sucriers ; sur quatre tables de bois sont posés quarante et un bocaux de cinq litres remplis chacun d’aquarelle pure de couleur différente, et quarante et un sucriers en porcelaine de Limoges dont les couvercles sont placés à proximité. Chacun de ces sucriers présente le résidu séché d’une infime touche de pigment déposée dans l’eau à l’aide du pinceau.





La salle de l’extension accueille un environnement sonore, La Vallée des Cloches (Miroirs, N°5), pièce pour piano de Maurice Ravel. Sarkis sollicite également l’odorat : le visiteur évolue dans les effluves d’un parfum que dispense Pénélope (1912) de Bourdelle.



• Horaires

Du mardi au dimanche de 10h à 18h, sauf lundis et jours fériés



• Tarifs d’ entrée

Plein tarif : 4,50 € / Tarif réduit : 3,00 €/ Tarif jeune : 2,20 € / Gratuit pour les moins de 14 ans



Visuel: Sarkis "Inclinaison" musée Bourdelle janvier 2007

Copyright : Sarkis


4,5 euros TR:3 euros

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement