This page is not available in your language, please, choose yours

Chasing napoleon

Publié le 8 octobre 2009
Chasing Napoleon, Palais de Tokyo, Exposition, Paris

Infos pratiques

Du... 15 octobre 2009
Au... 17 janvier 2010


13, avenue du président Wilson
75116 Paris 16

CHASING
NAPOLEON :
Une exposition d’anticipation sur fond de bérézina

1977. Theodore Kaczynski – qui ne répond pas
encore au surnom d'Unabomber – vit isolé dans une petite cabane du
Montana en prévision de « l’effondrement du système technologique ».
Paul Laffoley termine The Renovatio Mundi, confiné dans les
quinze mètres carrés de son atelier et Dieter Roth travaille à un
projet de longue haleine : l’inventaire photographique de toutes les
rues et les maisons de Reykjavik (33.000 diapositives). La même année,
le Community Reinvestment Act est voté, une loi qui
introduit les subprimes dans le système bancaire.
BADLANDS
Un bureau plongé dans un froid polaire (Micol Assaël). Des plantes qui
se propagent derrière les murs (Ryan Gander). La même personne
foudroyée à plusieurs reprises (David Fincher). L’argent qui part en
fumée (Tony Matelli). Une bande-son audible par les chiens seulement
(Dave Allen)… CHASING NAPOLEON prend acte d’une déroute qui se propage
au réel lui-même. Vacillement des interprétations, renversement des
valeurs, paradoxe des situations… Tout se passe ici comme si le monde
avait basculé dans une réalité parallèle.
LIGNES
DE FUITE
CHASING NAPOLEON donne à voir des stratégies de fuite : la cabane
d’Unabomber, inspirée de celle d'Henry David Thoreau, est reproduite à
l’identique par l’artiste Robert Kusmirowski. Une bonde d’évier (Robert
Gober), un tuyau de ventilation (Charlotte Posenenske) proposent
d’autres issues, into the wild. En contrepoint, Christoph
Büchel reconstitue grandeur nature le terrier où Saddam Hussein s’était
caché en vain après sa débâcle.
RENOVATIO
MUNDI
CHASING NAPOLEON est l’occasion de découvrir pour la première fois le
travail de Paul Laffoley. Persuadé d’avoir abandonné le monde physique
en 1961 le temps d’une séance d’électrochocs, cet artiste américain dit
avoir traversé « la cinquième dimension » et élabore depuis lors des
systèmes visionnaires qui dépassent notre condition humaine. Au milieu
de la désolation, ses grandes toiles codées mêlant ufologie et mandalas
prennent des allures de messages divinatoires.

CHRONIQUE D’UNE DISPARITION
Après GAKONA et SPY NUMBERS, consacrées à la dissolution des apparences
et à l’infra-mince du spectre électromagnétique, Marc-Olivier Wahler
clôt ce cycle 2009 avec CHASING NAPOLEON qui réunit des œuvres agissant
comme autant d’instructions pour se soustraire au regard et se réfugier
dans les marges du visible.

LES JEUDIS DE CHASING
NAPOLEON /
Tous les
jeudis conférences, concerts, projections...
MAGAZINE
PALAIS /
Numéro 10
Entièrement
conçu autour de CHASING NAPOLEON

Visuel :
Paul Laffoley,
Temporality: The Great Within of the Universe, 1974.
Courtesy de l’artiste et Kent Gallery.
New York (NY). Collection privée, Connecticut.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement