This page is not available in your language, please, choose yours

Gabriel orozco

Publié le 30 juin 2010

Infos pratiques

Du... 15 septembre 2010
Au... 3 janvier 2011


Place Beaubourg
75004 Paris 4

Première exposition du centre Pompidou dédiée à ce plasticien mexicain pluridisciplinaire, obsédé par la thématique du mouvement et par les reflets.

Il s’est fait connaître par ses sculptures représentant des moyens de locomotion du quotidien détournés de leur usage premier. Une D.S, emblématique voiture française des années 60, découpée dans le sens de la longueur et reconstituée avec des proportions faussées ; la non moins fameuse Coccinelle, totalement désossée et reconstituée sous forme de pièces détachées en suspension ; quatre vélos assemblés les uns aux autres et devenus ainsi totalement inutiles…

Dans ses photographies, Gabriel Orozco traque également toute forme de déplacement, même infime, comme l’empreinte du souffle humain sur la laque d’un piano ou la trace d’une roue de bicyclette qui vient de traverser une flaque d’eau. Il imagine un scooter en pierre, photographie sa mobylette jaune à côté de sa jumelle ou fige la forme laissée par des poings dans de la pâte à modeler.

Considéré comme un des artistes majeurs de sa génération, Orozco puise son inspiration dans les différents lieux où il vit et voyage, sans posséder d’atelier fixe. Le Centre Pompidou lui consacre pour la première fois une rétrospective depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui, en exposant 120 de ses œuvres dont beaucoup n’ont jamais été montrées. L’occasion de découvrir un travail singulier qui s’exprime aussi dans la peinture, le dessin ou les installations.

Source : nouveau-paris-en-ile-de-france.fr





VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement