This page is not available in your language, please, choose yours

Musée national d'art moderne, Accrochage de la collection permanente (de 1905 à 1960)

Publié le 20 janvier 2012
Musée national d'art moderne, Accrochage de la collection permanente (de 1905 à 1960)

Infos pratiques

Du... 6 avril 2011
Au... 13 février 2012


Place Beaubourg
75004 Paris 4

Musée national d'art moderne, Accrochage de la collection permanente (de 1905 à 1960) du 06 avril 2011 au 13 février 2012 de 11h00 à 21h00.

Depuis le 30e anniversaire du Centre Pompidou en 2007, la nouvelle présentation de la collection historique du Musée national d'art moderne permet de célébrer les grands fonds monographiques qui constituent sa spécificité et sa richesse.

Les donations fondatrices de la collection, émanant des artistes ou de leurs familles, se sont considérablement enrichies pendant ces trente dernières années. Parallèlement, le musée s'est ouvert à d'autres domaines de la création, toujours mû par la volonté de constituer des ensembles cohérents : à l'occasion de «elles@centrepompidou», des œuvres d'artistes femmes sont ainsi exposées au fil de salles thématiques indiquées par un seuil de couleur rouge ; Dora Maar, Gisèle Freund, Laure-Albert Guillot, Lisette Model ou Diane Arbus pour la photographie, Eileen Gray, Charlotte Perriand ou Janette Laverrière pour l'architecture et le design.

C'est à l'une de ces femmes, l'architecte Gae Aulenti, qu'a été confié en 1983 le réaménagement spatial du musée dans lequel elle implante une structure orthogonale, rythmée par des salles et des traverses. Dans ces traverses du Musée, des niches et des vitrines pensées comme des «rues», offrent depuis avril 2009 de véritables «micro-accrochages» qui irriguent le parcours en y introduisant d'autres pans de l'histoire de l'art : le Bauhaus, les Ballets russes, l'art informel, le cinéma de Fernand Léger… L'une d'entre elles confronte la photographie de Brassaï et sa vision fantastique du quotidien aux créations «pictopoétiques» de Victor Brauner, alors qu'une autre se consacre uniquement à l'année 1923. Autant de façons différentes d'appréhender les croisements, les regroupements et les déchirements qui forment le tissu historique de plus d'un demi-siècle, de 1905 jusqu'au début des années 1960.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement