This page is not available in your language, please, choose yours

Elene Usdin, "Chambre avec vues" au Grand Palais

Publié le 28 mars 2012

Infos pratiques

Du... 29 mars 2012
Au... 1 avril 2012


3 Avenue du Général Eisenhower
75008 Paris 8

M° Champs-Elysées Clemenceau

La chambre d'hôtel a toujours été un sujet de fantasme et une véritable mine d'or pour l'imagination. La photographe plasticienne Elene Usdin a ainsi choisi de rendre hommage à cinq femmes illustres (dont George Sand ou Simone de Beauvoir), en leur faisant incarner l'esprit de cinq grands hôtels parisiens. Du 29 mars au 1er avril 2012 au Grand Palais - Art Paris 2012.

Cette série de photographies rend hommage à cinq femmes illustres qui, chacune à leur manière, incarne l'esprit de grands hôtels parisiens. L'exposition met donc en avant tout un travail de mise en scène de ces lieux, et propose également de jouer avec la mémoire et le rêve en ressuscitant ces figures féminines.

Pour réaliser cette série photographique, Elene Usdin a ainsi exploré des chambres d'hôtel, s'est promenée dans des couloirs, et a séjourné dans les espaces communs des hôtels, dont la réception, le bar ou le restaurant. Les hôtels apparaissent dans ces photographies comme des milieux ayant une histoire propre, une âme, une mémoire, et comme le théâtre privilégié de l'intimité des corps qui les habitent.

Cette série de photographie a donc attribué une personnalité féminine à chaque chambre d'hôtels :

- l'impératrice Joséphine à l'Hôtel des Grands Hommes,
- George Sand à l'Hôtel Panthéon,
- Simone de Beauvoir à l'Hôtel Design Sorbonne,
- Isadora Duncan à l'Hôtel Jardin de l'Odéon,
- et Juliette Récamier à l'Hôtel La Belle Juliette.

L'enjeu de cette série est bien d'imaginer ce que ces dames auraient pu penser et faire dans ces chambres, en toute intimité. Ainsi, chaque nuit, l'artiste a rêvé qu'elle était l'une d'elles, et a immortalisé ces instants grâce à son appareil photo.

Ces cinq autoportraits dressent finalement le portrait de belles endormies agitées par des rêves.

Par cette démarche, Elene Usdin nous livre une réflexion sur l'espace, la représentation, le paraître et le genre. Elle se déguise pour mieux appréhender son environnement et les codes de la représentation.


Infos Pratiques:

Site: Art Paris 2012

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement