This page is not available in your language, please, choose yours

Damien p. et monsieur balboa exposent à la galerie charlotte norberg

Publié le 1 janvier 2008
damien P. et monsieur BALBOA exposent à la Galerie Charlotte Norberg

Infos pratiques

Du... 29 juin 2006
Au... 2 juillet 2006

Damien P. et Monsieur Balboa



Inspirées par E. Boubat, J.L Sieff, H.C Bresson, H. Newton, J Saudek, Araki……. les photographies de damien.p, sont un travail du naturel, un refus du glamour actuel, les clichés ne sont pas prévus, ne sont pas préparées ; il s’agit de l’instantané à l’état brut, des moments privilégiés……des photos de personnes croisées, d’une architecture rencontrée, au fil des pellicules, s’inscrit la vie du photographe, ses impressions, ses états d’âmes, ses humeurs et son ressentie, ce fil crée une histoire ; le portrait prend une part importante du travail de damien.p, comme un témoignage du jeu que les personnes se font de la vie….



Du tirage argentique, aux virages et de photogrammes à la numérisation de négatifs dans le but de conserver l’aspect authentique de la photographie, les épreuves sont peu retravaillées… dans le goût du vrai.



La nature morte, est un travail assez récent, depuis la découverte d’un casse-noix en forme de jambes de féminines, cet objet est mis en situation de vie en confrontation avec la réalité qui l’entoure ou replacé dans sa fonction d’objet sous forme d’allégories, de décor, de clins d’œil à propos de pensées masculines…



La rencontre avec Monsieur Balboa, remonte au lycée, c’est au fur et à mesure qu’ils se sont mutuellement encouragés dans une voie artistique, même en travaillant ensemble en clubs de nuits…



Monsieur Balboa, a choisit de travailler un art plus évocateur encore. En partant du constat que toutes les personnes peuvent créer quelque chose. Il a commencé à réaliser des t-shirts. Il a ainsi trouvé son créneau, le mot. Ensuite, il choisit la voie de marquer les individus chez eux en offrant des mots simples. Il s’agit d’un mot qui va changer lui-même de sens en présence d’une pensée individuelle.



Son idée est de placer un mot sur une toile afin de mettre la personne se trouvant devant dans une situation de réflexion positive. Le mot provoque un retour à l’interrogation du sens du mot proposé, ensuite la pensée se balade sur les aléas des pensées personnelles de chaque auditeur. Dans un sens, Monsieur Balboa s’attarde sur le design intérieur de chaque personne confrontée à un mot plus ou moins évocateur.



Il s’agit d’un travail de subliminalisation du mot, qui traverse les couleurs et le procédé de superposition.

Le fonds blanc s’inscrit et transgresse la continuité des murs nus.

Enfin, les aplats de couleur agitent nos cellules nerveuses dans l’aboutissement de chacun.

Galerie Charlotte Norberg

30, rue de Seine

75006 Paris



Métro : Saint Germain des Prés / Mabillon.



Horaires :

Du mardi au samedi

de 10h30 à 13h et de 14h30 à 18h30.











VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement