This page is not available in your language, please, choose yours

Mobilier de donald judd à la jgm.galerie

Publié le 1 janvier 2008
Mobilier de Donald JUDD à la JGM.Galerie

Infos pratiques

Du... 10 juin 2006
Au... 15 juillet 2006


79, rue du Temple
75003 Paris 3

ŒUVRES de Donald Judd, Carl André, Dan Flavin, Sol Lewitt, Fred Sandback, Robert Morris.



Le mouvement Minimaliste naît à partir des années soixante. Le minimalisme est issu de la pensée de Marcel Duchamp, illustrée par les ready mades, et des œuvres abstraites et visionnaires de Kasimir Malevitch.

Les artistes américains présentés dans cette exposition sont les penseurs et les créateurs de ce mouvement qui privilégie le mental plutôt que l’émotionnel et la relation de l’œuvre à l’environnement plutôt que la sensation même qu’elle procure.



« L’art minimal ne vise qu’à s’offrir irréductible ; il n’appelle plus à la rêverie mais suscite plutôt une réaction touchant à l’expérience de sa perception. » Ghislain Mollet-Viéville.



Donald Judd (1928-1994) est certainement celui des artistes minimalistes qui, par sa démarche radicale a le mieux illustré les théories du groupe et certainement l’un des artistes majeurs de l’après guerre. Ses sculptures en forme de boîtes géométriques colorées, faites de matériaux industriels (acier, ciment, contreplaqué…) et installées de façon répétitives sur les murs ou au sol, répondent parfaitement aux principes minimalistes.



A partir des années 1984, Donald Judd commence à dessiner des meubles produits en série, qui aujourd’hui encore sont édités par sa fondation. C’est à partir d’un ensemble de ces meubles commandés spécialement : chairs, stools, desks, armchairs, benches – que cette exposition à la JGM. Galerie a été conçue. A partir de cette évocation de l’univers quotidien de Donald Judd, il était intéressant qu’un choix d’œuvres uniques soit montré, et tout naturellement cette exposition s’est étendue au groupe même des minimalistes et en particulier à Carl André, Sol Lewitt, Haim Steinbach, Dan Flavin, Robert Morris. Cet ensemble, dessins et sculptures, permettra de retrouver pendant quelques semaines la magie d’une relation pure et harmonieuse des œuvres entre elles.



Du 10 juin au 15 juillet



http://www.jgmgalerie.com

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement