This page is not available in your language, please, choose yours

La fondation bnp paribas : interview exclusive

Publié le 28 juillet 2008 Par Clément D.

BNP Paribas, 1ère entreprise française et 5ème banque mondiale, 1ère banque de la zone euro (‘Global 2000 Forbes’ 2008), 6ème marque bancaire mondiale par sa valeur (Brand Finance – 2008), ... est une institution incontournable du monde bancaire. Connaissez vous pour autant sa fondation?

Pour vous, Sortiraparis est parti à la rencontre de M. Jean-Jacques Goron (délégué général adjoint de la Fondation BNP Paribas) et Mlle Ann d'Aboville.
Le groupe BNP paribas est présent dans 85 pays et compte 163 000 collaborateurs dont 125 000 en Europe . Sa fondation France est depuis le 24 avril 2007 Grand Mécène du ministère de la culture et de la communication. Quelles sont les relations entre la fondation et l'entreprise ?
La fondation fait partie intégrante du département « Marque, Communication et qualité ». Ainsi, notre action de mécène n'est en aucun cas satellite du groupe mais à l'inverse est au service du groupe, de son image, de sa communication.
La fondation a pour vocation de construire et de conduire ses programmes dans les domaines qui sont les siens. Dans notre cas il s'agit de la culture, de la recherche médicale, de la solidarité et, progressivement, de l'environnement. Dans ce dernier cas, le mécénat est très clairement lié à la responsabilité civile de BNP Paribas, à l'engagement « politique du groupe (vérifier les dépenses, surveiller l'impact des actions du groupe sur l'environnement, lutter contre la discrimination, ...).
Ainsi nous fonctionons dans le groupe, et, au service de ce dernier (la construction hiérarchique est d'ailleurs un très bon exemple : nous travaillons au service de la communication de BNP Paribas, ce service étant rattaché à la direction générale).


Quels sont les principaux axes du mécénat de BNP Paribas ?

Comme nous l'avons indiqué, les 4 principaux axes d'action de la fondation sont :

la culture
la solidarité
le patrimoine
la recherche médicale


Dans tous ces domaines, la fondation joue autant un rôle de mécène que celui d'un accompagnateur. En effet, prenons l'exemple du domaine culturel, nous intervenons dans trois disciplines distinctes : la danse contemporaine, les nouveaux arts du cirque vivant, la musique jazz. Il s'agit d'un accompagnement sur plusieurs années durant lesquelles sont menées conjointement une prise en compte de l'artiste, une réflexion commune, une mis en réseau (à la fois interne à BNP paribas et externe (institutionnels)... L'année dernière, la fondation a réalisé 250 opérations de relations publiques (elle convie des salariés et/ou des clients de BNP paribas à des événements culturels). La fondation joue réellement le rôle de médiateur entre les artistes et le(s) public(s).
Dans le cadre du mécénat :
Jazz : environ 10 artistes
Art et scène : environ 15 artistes
Musique classique : environ 8 artistes
Recherche médicale : 4 à 5 institutions
Projet de solidarité : projet banlieue
Musées : 5 à 10 institutions permanentes

Comment expliquer vous la discrétion de la fondation ?
La fondation n'a pas comme « but » de faire du sponsoring même s'il est vrai que nous faisons de réels efforts pour nous faire connaître. En effet, aujourd'hui lorsqu'un critique se déplace pour un de « nos » artistes il s'occupe de l'artiste et non de son mécène (ce qui est normal).
Pour plus d'informations cliquer ici


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de laofat

    laofat le 30/07/08 à 12h39

    Heureusement nos grandes entreprises font du mécénat pour préserver notre patrimoine culturel. Bravo !

L'AGENDA

Annoncez votre événement