This page is not available in your language, please, choose yours

Jan Dilenschneider, une artiste expressionniste à Paris

Publié le 18 avril 2016 Par Elodie D.
Jan Dilenschneider, une artiste expressionniste à la Galerie Challier

Présente lors du Art Paris Art Fair 2016, Jan Dilenschneider est une artiste paysagiste américaine à découvrir à la galerie Challier pour son univers frais, un ode à la nature sauvage. On a hâte de la retrouver pour sa prochaine exposition !

Soutenue en France par la galerie Challier, Jan Dilenschneider est une artiste émergente, malgré ses cinquante ans et quarante ans passés à peindre . Si elle n'a commencé à exposer seulement en 2013, à l'issue d'un dîner avec un couple. elle a débuté la peinture à 12 ans, et est titulaire d'un Bachelor de la National Academy of Design de New York, du North Shore Art League de l'Illinois, et du Silvermine Art Center du Connecticut.

Peignant pour le plaisir, elle n'avait jamais imaginé un jour vendre ou exposer ses oeuvres, tout ce qu'il lui tenait à coeur, c'était immortaliser les paysages de sa région de coeur, le Connecticut. Sur ces tableaux, pas un homme, et peu d'animaux, juste des forêts, des marais, des fleuves à l'état sauvage. Pour réaliser ses oeuvres, Jan Dilenschneider parcourt des kilomètres et prend des clichés de paysages dénués d'activité humaine, qu'elle retravaille pour y apporter les sensations ressenties à l'instant T. Dans les jours d'orage d'été, elle aime immortaliser les ciels bleus, qui présentent des teintes grises, avec des nuages au loin. 

Jan Dilenschneider, une artiste expressionniste à la Galerie Challier

Sa carrière (toujours discrète) a commencé en 2013, lorsque sa domestique lui dit:"vous savez, Madame Dilenschneider, d'ordinaire, les gens accrochent leurs peintures aux murs"alors qu'elle voulait retirer tous les tableaux qu'elle entreposait dans sa salle à manger pour y recevoir ses hôtes. L'idée était lancée, Jan Dilenschneider a, à ce moment précis, sélectionné deux-trois tableaux pour décorer sa salle à manger et son salon avec ces merveilleux tableaux expressionnistes représentant les paygages du Connecticut et du monde entier.

Le couple, amateur d'art, a alors souhaité acquérir deux de ses oeuvres. La première réaction de Jan Dilenschnieder fut de les leur donner, chose que le couple a refusé : si les tableaux n'avaient pas de valeur aux yeux de l'artiste, qui les considère comme ses bébés, le couple a insisté et c'est finalement son mari qui leur a donné un prix. Après leur avoir cédé ses tableaux, elle a réalisé que ses bébés s'en allaient, qu'elle n'allait pas les revoir. Mais vendre ses peintures signifiait beaucoup pour elle, cela impliquait que ce qu'elle peint intéresse.

Jan Dilenschneider est une artiste qui aime découvrir comment les amateurs d'art ont intégré ses oeuvres dans leurs intérieurs. Elle suit ses oeuvres, et ne manque pas de conseiller les acquéreurs dans leurs choix ; à ce propos, elle se souvient d'un couple qui avait intégré ses oeuvres en hauteur dans un salon, elle leur a alors conseillé de baisser les tableaux pour qu'ils soient à hauteur des yeux depuis le canapé ! Il arrive aussi qu'elle soit agréablement surprise, comme avec cet homme qui avait acheté un diptyque aux dominances jaune et gris qu'il a installé dans sa maison d'été, dans une ambiance terracotta, où les oeuvres ont pris une autre dimension, Jan Dilenschneider a adoré !

Jan Dilenschneider, une artiste expressionniste à la Galerie Challier

Depuis 2014, Jan Dilenschneider souhaite immortaliser les petits bouts de grâce. Selon une étude récente, les océans augmenteront de 2 mètres avant 2050 et l'artiste sera alors contrainte de partir, de vendre sa maison, du coup, elle se consacre à la beauté de la nature, ce que l'on risque de perdre. Un de ses triptyques les plus marquants est un triptyque vertical  été réalisé lors de l'ouragan Sandy; alors que la police lui demandait de quitter sa maison, elle refusa et décida de se consacrer à la peinture, pour se focaliser sur ses émotions, la terreur, l'effroi, la crainte de tout perdre à cause de l'ouragan, de la pluie et du vent qui emporte tout sur son passage, telle une thérapie.

Infos pratiques :
Jan Dilenschneider
Expositions à la Galerie Challier

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement