This page is not available in your language, please, choose yours

Alexandre et louis xiv : tissages de gloire

Publié le 22 septembre 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


42, avenue des Gobelins
75013 Paris 13

Après Trésors dévoilés, puis Pierre Paulin, le design au pouvoir, le Mobilier national présente à la Galerie des Gobelins, une troisième exposition intitulée Alexandre et Louis XIV : Tissages de gloire. Une centaine d’oeuvres sorties pour l’occasion des réserves du Mobilier national illustrent la richesse d’invention et la somptuosité des créations des manufactures royales au Grand siècle : iconographie et splendeur sont mises au service d’un Roi Soleil avide de gloire qui se rêvait en nouvel Alexandre.

En 1662, Louis XIV, assisté de Colbert, fonde la manufacture des Gobelins, pour que soient tissées des tapisseries qui servent la gloire du Roi. Charles Le Brun (1619-1690), premier directeur de la manufacture, crée, dès lors, des cartons pour des projets de tapisseries inpirés de l'Antiquité ou illustrant l'histoire contemporaine, pouvant être mis en comparaison dans l'esprit du Parallèle des Anciens et des Modernes de Charles Perrault. Le Brun compose ainsi, entre 1660 et 1673, les modèles d'une tenture consacrée à l'épopée d'Alexandre le Grand destinée aux métiers des Gobelins, qui constituent l'une des réalisations majeures de l'artiste. De 1664 à 1688, ce cycle sera tissé à huit reprises par la manufacture, ce qui témoigne du succès remporté à l'époque par cette tenture. Dans les mêmes années, l'artiste délègue à son principal collaborateur, le Flamand Adam-Frans Van der Meulen (1632-1690), la réalisation des scènes militaires de L'Histoire du Roi, autre célèbre tenture des Gobelins qui glorifie les grands événements du règne. Parallèlement Van der Meulen met également au point les cartons d'une tenture du Passage du Rhin, illustrant le fait le plus célèbre de la Guerre de Hollande, qui sera exceptionnellement peinte sur soie.

L'exposition Alexandre et Louis XIV : Tissages de gloire témoigne de ce double registre en confrontant la tenture de L'Histoire d'Alexandre aux tissages qui évoquent directement les campagnes de Louis XIV. Sont ainsi présentées pour la première fois dans leur intégralité, les treize
pièces monumentales et riches de fils d'or de la tenture de L'Histoire d'Alexandre, trois pièces de L'Histoire du Roi (La défaite du comte de Marsin, Le Siège de Douai et Le Siège de Tournai), ainsi que trois rarissimes soies peintes relatives au Passage du Rhin, réalisées par Bonnemer aux Gobelins. Un choix de dessins de Charles Le Brun, préparatoires au cycle d'Alexandre, exceptionnellement prêtés par le département des Arts graphiques du Musée du Louvre, une série de dessins de Van der Meulen en rapport avec les campagnes de Louis XIV provenant du fonds de la Manufacture des Gobelins, ainsi que plusieurs gravures reprenant les oeuvres de Le Brun, prêtées par la Bibliothèque nationale de France, complètent cette présentation avec également un remarquable tapis de Savonnerie, réalisé sur des dessins de Le Brun pour la Grande Galerie du Louvre, et un ensemble de sculptures et de meubles, en marqueterie Boulle ou en bois doré, évocateurs de la splendeur des décors de l'époque.

A faire ...



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

1 commentaire

  • Avatar de jose92

    jose92 le 01/10/08 à 19h50

    Une centaine d'oeuvre,tapisserie et meubles anciens sont exposés.
    Le célèbre passage du Rhin d'aprés Van der Meulen.
    Et pour la première fois la fameuse tapisserie de l'Histoire d'Alexandre...

L'AGENDA

Annoncez votre événement