This page is not available in your language, please, choose yours

Tiken jah fakoly tape du point

Publié le 13 octobre 2008 Par Clément D.

La star ivoirienne de reggae Tiken Jah Fakoly a demandé vendredi à Bamako à la junte au pouvoir en Mauritanie depuis le coup d'Etat du 6 août de "quitter le pouvoir" et libérer "très rapidement" le président renversé.


"Il faut que la junte au pouvoir parte, quitte le pouvoir et libère rapidement, très rapidement, le président démocratiquement élu", a-t-il déclaré à quelques journalistes, dont l'AFP.
"Il y a un président démocratiquement élu, il faut qu'il revienne. Les coups d'Etats mettent en retard le continent africain", a ajouté le chanteur engagé, un des artistes les plus populaires sur le continent africain, notamment auprès de la jeunesse.
"Je m'adresse directement au chef de la junte (le général Mohamed Ould Abdel Aziz). Il faut qu'il parte, je ne vois pas comment il peut tenir. Il faut multiplier les pressions sur lui pour qu'il quitte le pouvoir ", a ajouté la star ivoirienne.
"Les sanctions doivent être imposées rapidement aux membres de la junte en vue du rétablissement de l'ordre constitutionnel", a-t-il conclu. Le coup de force a été condamné par la communauté internationale, notamment par l'Union africaine qui menace la junte de sanctions.


Très engagé depuis le début de sa carrière en 1991, Tiken Jah Fakoly se veut "la voix des sans-voix" grâce au reggae qui permet "l'éveil des consciences". Dans son célèbre succès "Quitte le pouvoir", il poussait vers la porte de sortie les chefs d'Etat africains au pouvoir depuis des années, voire des décennies.

Informations : © Agence France-Presse
Visuel : © Tiken Jah Fakoly


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement