This page is not available in your language, please, choose yours

Hondo, la toile et la bombe.

Publié le 24 octobre 2008 Par Clément D.

Infos pratiques


22 rue Milton
75009 Paris 9

Acteur de l’émergence du graffiti français dans les années 80 et partie prenante du mouvement Hip-hop contemporain, notamment par son engagement au sein de la transnationale Zulu Nation impulsée autour d’Afrika Bambaataa, Hondo ne récuse pas pour autant la manière dont les artistes investissent habituellement les murs, comme espaces d’accrochage des toiles.

Au contraire, comme le donne à voir l'exposition qui se tiendra du 30 Octobre au 13 Novembre 2008 à la galerie de Bejarry, par sa maitrise d'une « peinture à la bombe », il s'agit pour lui de faire imploser la distance qui sépare les murs de la ville des murs de l'institution artistique, en élaborant à la fois une démarche classique quant à sa forme - la toile comme support de l'expression - et novatrice quant à ses moyens - la bombe comme mode d'expression. Les réminiscences du graff que peint Hondo visent ainsi non pas à le miniaturiser, à l'enserrer en un carcan hors duquel il est précisément né et continue à puiser une grande part de sa spécificité, mais à s'en approprier les codes et les outils pour contribuer à la constitution d'une grammaire artistique contemporaine .
Hondo s'est tout d'abord attaché à extraire la substance du graffiti pour l'actualiser en des dyptiques colorés et généreux en formes, relevant de ce qu'il désigne comme du « sub-graffitism ». De là, l'artiste s'est dès le début des années 2000 impliqué dans un travail d'épure débouchant sur un « art post-graffiti », ou « non-figuratif lyrique », qu'il invente aujourd'hui en France.
Economie chromatique et expressivité du trait-aérosol sur canevas tendu dans les règles de l'art, tels sont désormais les ingrédients principaux des oeuvres de Hondo, dont la démarche suscite l'intérêt croissant des acteurs du monde de l'art ; familier des galeries - on pense à sa collaboration avec Lillie Peters -, coté dès 2000 chez Cornette de Saint Cyr et plus récemment à Artcurial, il a suscité dès 2005 l'engouement de l'Etat, et la RMN (Réunion des Musées Nationaux) s'est enrichie de plusieurs de ses dessins originaux.
C'est naturellement que, d'un mur à l'autre, les recherches picturales de Hondo ont croisé la trajectoire de la galerie de Bejarry, aujourd'hui rôdée à l'organisation de rencontres entre peintres inspirés par l'art urbain - comme Toxic, Quik ou Mesnager - et de nouveaux publics. L'exposition, essentiellement constituée d'oeuvres récentes de l'artiste, se tiendra du 30 Octobre au 13 Novembre 2008, vernissage le jeudi 30 Octobre 2008 de 19h à 22h.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement