This page is not available in your language, please, choose yours

Brassaï, la série Graffiti au Centre Pompidou

Publié le 8 août 2016 Par Elodie D.
Brassaï, la série Graffiti au Centre Pompidou

Infos pratiques

Du... 9 novembre 2016
Au... 30 janvier 2017


Place Beaubourg
75004 Paris 4

Gratuit

Graffiti, l'exposition consacrée à Brassaï au Centre Pompidou nous propose de découvrir un pan méconnu de Brassaï, la création d'un imagier des graffitis de Paris, du 9 novembre 2016 au 30 janvier 2017. Gratuite, cette exposition présente une centaine de photographies prises au fil des ans dans les rues de Paris, renvoyant une autre image de la ville !

Si l'on connait le Brassaï sociologue, qui raconte le Paris de Nuit, le Centre Pompidou nous révèle du 9 novembre 2016 au 30 janvier 2017 le Brassaï ethnologue, un artiste qui photographie, répertorie et analyse ce qu'il considère déjà dans les années 30 comme des faits sociaux, les graffitis !

A travers une centaine de photographies, accompagnées de protocoles et de revues, la série Graffiti de Brassaï est mise en avant dans la Galerie des Photographies (à l'accès gratuit), pour une belle exposition des dessins, signes et gribouillages existants dans la capitale avant l'avènement des tags et graffiti comme on l'entend de nos jours.

Oui, Brassaï commença à analyser les graffitis de Paris alors qu'il immortalisait le Paris de Nuit (1932), et ne cessa de répertorier les signes et graffitis pendant plus de 25 ans, entamant un projet d’enregistrement systématique avec un protocole bien défini. Pour lui, les graffitis sont l'expression de l'inconscient de la métropole,à savoir que Paris nous parle à travers ces symboles, il est alors de son devoir de les identifier, de les comprendre et de les traduire dans un énorme imagier populaire représentant l'âme des habitants de la ville.

Au total, Brassaï aurait pris quelques 500 images dans la série Graffiti, dont certaines restent méconnues. Rassemblées pour des expositions dans les années 50, éditées dans un livre, Graffiti, sorti en 1961, utilisées par des artistes contemporains comme Jacques Prévert ou Jean Dubuffet, les photographies de la série Graffiti gardent aujourd'hui encore une forte symbolique. 

En 1958, Brassaï explique : "Avec le langage du mur nous avons affaire non seulement à un important fait social, jamais encore étudié, mais aussi à une des plus fortes et plus authentiques expressions de l’art."

Alors, envie de découvrir les graffitis de Paris et leur signification d'après Brassaï ?

Informations pratiques :
Brassaï, graffiti au Centre Pompidou
Lieu : Centre Pompidou
Du 9 novembre 2016 au 30 janvier 2017
Horaires : 11h-21h, fermé le mardi
Exposition gratuite

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement