This page is not available in your language, please, choose yours

Décolonisons les imaginaires

Publié le 6 mars 2009 Par Camille R.

Infos pratiques


Place de l'Hôtel de ville
75004 Paris 4

La Mairie de Paris organise un colloque international pour la lutte contre les discriminations le 12 mars.

A l'initiative de la Ville de Paris et en association avec Le Monde et Terrafemina, la lutte contre le racisme et les discriminations fera l'objet d'un grand colloque. Parmi les intervenants Yamina Benguigui, adjointe au maire de Paris, Véronique Morali, présidente de l'association Terrafemina, Isabelle Adjani et Bertrand Delanoë.
Sept débats seront animés par des chercheurs, historiens et professeurs, entrecoupés par un buffet, des témoignages, lectures de textes et une intervention du maire de Paris. Tous les débats permettront de répondre à de nombreuses questions, notamment sur les origines du racisme, l'utilité des lois ou les acteurs qui permettent de lutter contre les différentes de ségrégation.
Chacun est libre d'y participer, pour cela envoyez vos coordonnées complètes à 12mars@terrafemina.com le plus vite possible.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

6 commentaires

  • Avatar de cafouine

    cafouine le 12/03/09 à 12h43

    en tout cas, ce qui est sûr c'est que c'est loin d'être simple tout ça...

  • Avatar de cathmas

    cathmas le 08/03/09 à 01h48

    on pourra y passer quelques heures... à l'occasion de la fete des vendanges du 7 au 10 octobre.. plein d'animations, de conferences etc... qui porteront sur la vigne mais pas seulement.

    La discrimination est moins flagrante certes mais elle est insidieuse et ce n'est pas mieux.
    Je pense que passer par l'éducation serait trop long. Une loi serait un moyen brutal c'est clair, en même temps, cela permettrait de cumuler obligation d'agir et éducation obligatoire. Les gens s'y habituront et si ce n'est pas le cas, les discriminés pourront au moins avancer, travailler.

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 07/03/09 à 08h29

    C'est un problème assez délicat, les quotas cela donne des places qui paraissent dépréciées. Le statut quo actuelle baigne dans l'injustice. Moi je vois en science, il y a de plus en plus d'étudiants issus de notre diversité et les industriels au bout d'un certain temps se sont mis au diapason et la discrimination est moins flagrante. Des outils légaux pour lutter contre ce fléau ne peu que mettre une chape de plomb sur des problèmes qui restent et demandent qu'a exploser un jour ou l'autre. Donc la seule solution est une solution à long terme, l’éducation de nos concitoyens.

  • Avatar de cathmas

    cathmas le 07/03/09 à 03h28

    Les discriminations(pas uniquement raciales) à l'embauche sont très fréquentes notamment concernant certains postes(parce que pour la recherche d'un balayeur ou autre, je crois qu'il n'y a pas trop de problème...). Et puis, la répression est à la mode ces dernières années...;-). En revanche, il faudrait que les pénalités soient importantes donc réellement dissuasives et non une petite loi pour calmer temporairement les esprits...;-)
    Les gens se sont trop souvent cachés derrière cette idée que cela pouvait renforcer les différences. Donc cessons l'hypocrisie...

  • Avatar de cafouine

    cafouine le 06/03/09 à 13h15

    le système des quotas, je trouve ça hyper stigmatisant et ça renforce davantage l'idée d'une "différence" au sens négatif.ça existe pour les personnes handicapées et combien d'entreprises préfèrent payer l'amende (à mon avis pas suffisante)?
    maintenant si c'est la seule idée valable... certes, c'est mieux que ne rien faire mais je trouve ça dommage pour ne pas dire autre chose!

  • Avatar de cathmas

    cathmas le 06/03/09 à 00h30


    J'ai envoyé mon petit mail. Maintenant, je pense qu'il faudrait instaurer le système des quotas et mettre en place une vrai répression comme en Angleterre. Peut-être que cela est choquant d'en arriver là, mais au moins cela fera avancer les choses. Les discriminés pourront au moins travailler, en attendant que les mentalités évoluent...

L'AGENDA

Annoncez votre événement