This page is not available in your language, please, choose yours

Mois de la photo : exposition "la traversée imprévue" d'estelle lagarde, sortiraparis y était et vou

Publié le 8 novembre 2010 Par Chris L.
traversee

D’Estelle Lagarde, on connaît surtout les séries photographiques « Dames des Songes », « Contes Sauvages » et « Hôpital », exposées en France et à l’étranger : des mises en scènes théâtralisées dans des espaces délabrés, traversés de présences à la fois humaines et fantomatiques. Dans La traversée imprévue - adénocarcinome, Estelle Lagarde, artiste photographe, combine écriture et compositions photographiques. L'exposition aura lieu, dans le cadre du mois de la photo, du 2 novembre au 4 décembre à la Galerie Dialogos.

Avec engagement, gravité, mais également distance et parfois humour, elle témoigne de manière personnelle de la puissance de la volonté et de l’amour face au cancer du sein. C’est à l’âge de 34 ans, en pleine activité professionnelle et immergée dans la création artistique, qu’Estelle Lagarde apprend qu’elle est atteinte d’un cancer du sein. Un adénocarcinome. Un mot qu’elle ne connaît pas. Le choc est puissant. Le cancer ne lui est pas étranger. Dans un laps de temps assez court, il a frappé mortellement à deux reprises son entourage intime et proche.

Elle en a été à la fois témoin et accompagnatrice. Passé la violence du diagnostic, et malgré les peurs et les angoisses qui surgissent inévitablement dans ce genre d’épreuve, Estelle Lagarde décide de faire de ce combat contre la maladie une expérience humaine et artistique. Tout au long de son traitement, elle tient un double journal : littéraire et photographique. Les mots d’Estelle écrits au jour le jour sont simples et vont à l’essentiel de ses émotions, de ses réflexions, à l’écoute de son corps. Sans pathos, avec volonté, elle construit un récit qu’elle destine en premier à elle même mais également à toutes celles qui affrontent cette traversée toujours imprévue. Consciente de la gravité de l’enjeu en cours, elle l’empoigne comme un défi. Des moments de découragements surgissent forcément, mais les mots la délivrent et la portent.
Les autoportraits réalisés tout au long de ces dix mois sont autant un exutoire qu’une analyse vitale d’elle-même. à l’instar de ses précédentes séries photographiques, Estelle Lagarde utilise la mise en scène pour sonder ses propres émotions, dompter ses peurs et tenter de répondre à ses questionnements par l’expression artistique. Ce ne sont plus des lieux qu’elle visite par cet artifice, mais sa propre existence et sa condition de femme.

Conscientes ou non, les références à l’histoire de la photographie ne manquent pas. On songe parfois, plastiquement à Claude Cahun, sensitivement à Francesca Woodman.
La traversée imprévue est une plongée inédite, entre art et introspection, au coeur de la lutte quotidienne que livre une femme à la maladie. Au bout du chemin la guérison et l’affirmation vitale de son identité féminine. Artiste et profondément humaine.

Une expo poignante, touchante, à voir et revoir sans modération!
Du 2 novembre au 4 décembre 2010 à la Galerie Dialogos
du mardi au samedi, 14h-19h
1 place de Thorigny 75003 Paris
M° Saint-Paul, Chemin Vert, ou St Sébastien Froissart
Tél: 01 42 76 98 92
www.galerie-dialogos.com
Vernissage le jeudi 4 novembre à partir de 18h30
Signature du livre le jeudi 25 novembre à partir de 18h30
Mais aussi dans le cadre du Mois du cancer du sein :
- Mairie du 18ème arrondissement, Paris 12 - 16 octobre 2010
- Pôle d’Activités Maurice Noguès, Paris 14ème 18 - 22 octobre 2010
- Mairie du 11ème arrondissement, Paris 25 - 29 octobre 2010
Plus d'infos sur www.estellelagarde.fr



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement