This page is not available in your language, please, choose yours

Peurs sur la ville, l'expo photo de la rentrée 2011 à la monnaie de paris

Publié le 22 décembre 2010 Par Caroline J.
Peurs

Dès le 21 janvier 2011, la Monnaie de Paris vous propose de découvrir une exposition photographique poignante sur les violences urbaines de la capitale. Autour de trois points de vue, « Peurs sur la ville » vous invite ainsi à poser un regard radicalement différent sur ces manifestations de violence qui inquiètent et interrogent beaucoup.

Présentée du 21 janvier au 17 avril 2011, "Peurs sur la ville" met volontairement en avant des photos chocs de ces violences urbaines. L’installation s’articule autour de trois points de vue : les photos d’archives de Paris Match, la série Paris "Street View" ; inspiré par le projet de Google, de Michaël Wolf et "Guerre ici" de Patrick Chauvel. Trois prises de parole pour revenir sur « la vie telle qu’elle est ». Prendre conscience, pour ainsi dire, des agressions indirectes que nous ne soupçonnons pas et nous projeter dans une fiction dramatique et réaliste de conflits mis en scène dans la Ville Lumière. Invitation si l’on peut dire, à poser un regard radicalement différent sur ces manifestations de violence qui inquiètent et interrogent beaucoup les citadins.

L’historien et académicien Max Gallo, remettra en perspective ces visions complémentaires de la violence, qu’elle soit réelle, psychologique ou fantasmée avec l’histoire de notre capitale, son rapport aux passions et aux événements tragiques.

Revenir sur ce qui a marqué la population à différents moments de notre Histoire. Que ce soit les jours précédents la Libération, les multiples évènements de la guerre d’Algérie, les vagues d’attentats meurtriers qui ont fleuris durant les années 80 et 90, ou encore les émeutes de 2005 motivées par la mort de deux jeunes gens dans un transformateur EDF. Tous ces évènements ont donné lieu à des images bouleversantes prises dans les rues de Paris, gravées à tout jamais dans les mémoires de ceux qui vécurent ces moments, mais aussi dans la mémoire collective. Les clichés de ces photographes de Paris Match, témoins de l’Histoire nous permettent de revivre certains de ces moments tragiques, provoqués par les affres de notre société.

Prendre conscience grâce à ces images « capturées » par le logiciel « Street View » de Google, du surgissement implacable de cette violence urbaine, rendue très actuelle par le traitement que propose Michaël Wolf. Ce sont aujourd’hui des témoins virtuels qui s’emparent des images de notre quotidien. Ces photographies pixellisées capturent des scènes de notre vie privée, accessibles à tous sur internet via "Street view", démontrant les effets pervers d'un dispositif qui remet en cause l'intimité des particuliers.

Patrick Chauvel, grand reporter engagé et témoin des conflits mondiaux depuis quarante ans, propose une série de photomontages inédites jusqu’aujourd’hui. Son travail est une projection de la guerre à Paris, qui amène l’œil du visiteur à percevoir ce que pourrait être cette ville en proie à la destruction et la désolation de ses habitants. Le reporter propose ainsi de transposer des scènes dignes des plus grands films de guerre devant les monuments emblématiques de Paris.

Notre Dame est envahie par des combattants tchétchènes, une jeune femme est tuée par un sniper serbe devant l’assemblée nationale… En somme une superbe ode au massacre et un joli pied de nez à la distanciation bien-pensante de ceux qui peu à peu, anesthésient leur perception devant les sempiternelles mêmes scènes de guerres dont regorgent les médias.

Patrick Chauvel rappelle ainsi que les conflits, si souvent banalisés, amoindris par le traitement qu’en font les médias, peuvent être bien plus proches qu’il n’y paraît. Faire peur finalement, utiliser le feu contre le feu et redonner toute une dimension « réelle » (et non factice) à de sordides représentations, auxquelles, malgré nous et bien malheureusement, nous sommes habitués.


"Peurs sur la ville", Violences urbaines à Paris, du 21 janvier au 17 avril 2011
A la Monnaie de Paris - 11 quai de Conti, 75006 Paris


Horaires :
Tous les jours de 11h à 18h, sauf le lundi.
Nocturne le jeudi jusqu’à 21h30

Tarif : 6 €
Tarif réduit : 4 € ( - de 18 ans & étudiants)

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de Mayam

    Mayam le 28/01/11 à 18h52

    A voir!!
    Très intéressant.
    il ya une rétrospective de la violence dans la ville de paris de mai 68 au violences en banlieue en passant par les attentats de 86...
    Comme quoi la violence à toujours été présente et qu'elle peut revenir plus vite qu'on ne le pense!

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 22/12/10 à 19h20

    Pourquoi pas

L'AGENDA

Annoncez votre événement