This page is not available in your language, please, choose yours

L'art vaudou à découvrir à la fondation cartier en 2011

Publié le 23 décembre 2010 Par Caroline J.
Vaudou

En 2011, la Fondation Cartier pour l’art contemporain s'intéresse à l'art Vaudou et vous invite à découvrir, pour la première fois, un ensemble exceptionnel d’objets vaudou issus de la collection Anne et Jacques Kerchache dans une scénographie conçue par Enzo Mari, l’un des grands maîtres du design industriel italien.

« Pour les arts primitifs, et notamment pour le vaudou, il y a Jacques Kerchache, et il n'y a que lui », disait André Malraux. C'est donc sans équivoque que la Fondation Cartier pour l'art Contemporain a fait appel à la collection Anne et Jacques Kerchache, pour vous transporter dans l'univers de l'art vaudou, du 5 avril au 25 septembre 2011.

Jacques Kerchache, décédé en 2001, était un ardent défenseur des arts premiers et a œuvré pour leur entrée dans les collections d’importants musées français. C’est à son initiative qu’ont été créés le Pavillon des Sessions du Louvre en 2001 et le musée du Quai Branly en 2006. Il a également de nombreuses fois collaboré à des installations orchestrées par la Fondation Cartier.

C’est donc à l’occasion du dixième anniversaire de la mort de Jacques Kerchache que la Fondation Cartier a décidé de dévoiler le monde secret et fascinant du vaudou qui fut sa passion tout au long de sa vie.

C'est dans les années 1960, au cours de ses premiers voyages dans l’actuelle République du Bénin, berceau du vaudou, que Jacques Kerchache commence à rassembler ce qui est devenu aujourd’hui la plus importante collection de sculptures vaudou africaines. L’exposition "Vaudou" vous présentera ainsi, du 5 avril au 25 septembre 2011, une centaine de ces objets.

Les sculptures vaudou, assemblages anthropomorphiques de cordes, d’os, de coquillages ou de terre cuite, jouent un rôle primordial dans la pratique de ce culte religieux. Recouvertes d’une épaisse couche de matière faite de terre, d’huile de palme et de poudre, ces sculptures étranges et troublantes dégagent un sentiment de tension et d’appréhension. Leur esthétique ambiguë est intimement liée à leur rôle qui est à la fois de protéger leurs propriétaires du danger et de nuire aux personnes responsables de leurs problèmes.

Plongez dans cet univers fascinant du 5 avril au 25 septembre 2011, à la Fondation Cartier
261 Boulevard Raspail- 75014 - Paris



VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

5 commentaires

  • Avatar de lizabel

    lizabel le 08/03/11 à 18h25

    Je comprend la répétition, l'insistance pour ne pas être invisible ;-)

    Et mystère moi j'apparais sur le forum !

  • Avatar de lizabel

    lizabel le 08/03/11 à 18h24

    Je comprend la répétition, l'insistance pour ne pas être invisible ;-)

  • Avatar de ptiteso

    ptiteso le 08/03/11 à 09h44

    oui en effet, c'est un culte qui vient d'Afrique même si aujourd'hui il s'est largement étendu à d'autres régions

  • Avatar de ptiteso

    ptiteso le 08/03/11 à 09h29

    oui en effet, c'est un culte qui vient d'Afrique même si aujourd'hui il s'est largement étendu à d'autres régions

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 23/12/10 à 11h16

    Le vaudou est une pratique religieuse?

L'AGENDA

Annoncez votre événement