This page is not available in your language, please, choose yours

L'exposition d’été à la galerie anne barrault

Publié le 14 juin 2011 Par Sarah E.
Guillaume Pinard, Aurélien Mole, Catharina van Eetvelde, Fayçal Baghriche

Infos pratiques


22 rue Saint-Claude
75003 Paris 3

La Galerie Anne Barrault présente les œuvres de quatre artistes parisiens, qui compte : Fayçal Baghriche, Catharina van Eetvelde, Aurélien Mole et Guillaume Pinard. Au cœur du 3e arrondissement, la galerie vous accueille du 25 juin au 30 juillet 2011.

Fayçal Baghriche propose une série qui a vu le jour, à Montréal, à l'occasion d'un séjour, et qui s’enrichira lors ses prochains conquètes géographiques. Son oeuvre s'approche du fondement Bernd et Hilla Becher, dans sa rigueure qu'on pourrait qualifié de photographie objective. Pour cela, l'artiste s'est rendu dans les lieux de prière musulmans (musallats) de Montréal. A travers ses clichés, Fayçal Baghriche nous transmet cette atmosphère spirituelle et religieuse que dfégage ces endroits. Pour ses photographies, elle a principalement orienté son appareil photo vers la " Kibla ", (endoits ou se place l’Imam pour diriger la prière).
Catharina van Eetvelde nous éclaire sur son travail : " Erg : désert de dunes fixes dont le sable superficielest remodelé sans cesse par le vent. Aussi unité de
travail, d’énergie et quantité de chaleur du système d’unités C.G.S. (1 erg = 10−7 joule). (...) Erg comme métaphore du dessin. Erg transporte. Où ? Erg est le dessin. La seule chose essentielle est que ça ne s’arrête pas. Comme les dunes déplacées par les vents, Erg se remodèle sans cesse. De proche en proche. Trait pour trait. À l’infini "
Aurélien Mole est Monsieur je sais tout faire, mais c'est vrai : artiste, commissaire d'exposition, critique
d'art, photographe d'exposition, historien de la photographie, monteur lui permettent de se ballader à travers toutes ces disciplines qu'il maitrise à souhait. Il peut aller de la photographie de vues d'expositions vers la critique d'art tout en passant par le montage : toutes les combinatoires sont éventuelles. Cela implique aussi le fait rendre Art un cas concret du quotidien.
Guillaume Pinard, son truc c'est le trompe l'oeil qu'il a d'ailleurs réalisé préalablement à l'aide d'un fusain. Son oeuvre se trouve " planté ", là, au milieu d'un décor constitué de tous les éléments necessaire au montage d'une exposition : "échelle, bâches de protection, aspirateur, outils.
C'est donc une exposition variée qui vous attend à la Galerie Anne Barrault du 25 juin au 30 juillet 2011.
Photo :
©Guillaume Pinard
Galerie Anne Barrault


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement