This page is not available in your language, please, choose yours

Fichés aux archives nationales ?

Publié le 26 juillet 2011 Par Elodie D.

Infos pratiques


60 rue des Francs Bourgeois
75003 Paris 3

Avez-vous déjà été Fichés ? Les Archives Nationales reviennent sur le premier siècle de l'histoire de la photographie judiciaire... De la première utilisation des photo pour identifier suspects et malfrats à l'utilisation des fichiers par les entreprises et les associations, l'exposition nous interroge sur la complexité des rapports humains engendrée par le fichage. Plus de 2300 documents retracent donc l'histoire de la photographie à des fins d'identification et ce, du Second Empire aux années soixante.

Quel est le lien entre Manuel P., 26 ans en 1912, anarchiste et Marguerite G., 19 ans en 1922, fille soumise ? La réponse se trouve dans les fichiers des Archives Nationales. En effet, ces deux personnes furent identifiées pour différentes raisons, et cela à l'aide d'un appareil photo. Aussi, nous pouvons nous demander si nous sommes, nous même, Fichés ?

La volonté d'utiliser les photographies pour identifier une personne vient de la Commune de Paris : en effet, il était plus facile de photographier les communard puis de les retrouver grâce à leur portrait ! D'ailleurs, c'est à Alphonse Bertillon que l'on doit cette idée de photo " judiciaire ".

Alors que l'usage de ces portraits ne devait être que ponctuelle, ces dernières devant être détruites, nous les retrouvons dans les dossiers, les fichiers des Archives Nationales. Au fur et à mesure, le dispositif s'est appliqué à la quasi-totalité de la population, et ce grâce aux méthodes informatiques.

L'exposition nous invite donc à nous questionner sur les échanges entre l’État et les citoyens, doit-on être rassurés ou inquiétés d'un tel fichage ? Est-il conforme à notre liberté ? Ces portraits sont à découvrir aux Archives Nationales.

Horaires : Semaine 10h-12h30 14h-17h30 | Week-end 14h-17h30 | fermé le mardi

Tarifs : 6€ | 4€ tarif réduit
Site des Archives Nationales


Crédit photo : Exemples de fausses cartes d'identité et de permis de conduire forgées par la résistance
Archives nationales

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement