This page is not available in your language, please, choose yours

Françoise Pétrovitch au Musée de la Chasse et de la Nature

Publié le 24 novembre 2011 Par Pauline L.
Françoise Pétrovitch

Du 2 septembre au 22 janvier 2012, l'artiste française, Françoise Pétrovitch, expose son travail au sein du Musée de la Chasse et de la Nature. L'occasion de découvrir des œuvres modernes mêlées à la une vision plus traditionnelle de la nature.

Françoise Pétrovitch investit jusqu'à janvier 2012 le musée de la chasse et de la nature et y présente ses œuvres, d'étranges créatures qui détonnent dans les galeries présentant les collections permanentes du musée. L'artiste Françoise Pétrovitch a travaillé deux ans sur ces créations qui peuplent aujourd'hui le musée. On trouve dans les méandres de ce lieu atypique des installations comme une poupée de verre, une vidéo baptisée « Le loup et le loup », des têtes d'animaux colorées en céramique, une immense sculpture pensée par l'artiste et installée dans la cour du musée... Et aussi des petits détails, cachés dans les tiroirs du musée, offrant un caractère ludique et merveilleux à cette rétrospective. On les découvre au détour d'une salle, comme de petites piques ironiques (une fausse arme à feu par exemple) et l'œuvre de Françoise Pétrovitch se dévoile. Les deux ans de préparation de l'endroit lui ont permis de véritablement soigner tant les pièces présentées que la scénographie. Un vrai dialogue s'instaure entre les œuvres du musée et celles de Pétrovitch.

C'est au sein du Musée de la chasse et de la nature que se déroule l'exposition. Un musée plutôt atypique. Il rassemble les collections de la Maison de la Chasse et de la Nature créée par François et Jacqueline Sommer en 1964. Situé dans le Marais, près de la place des Vosges, les collections sont exposées dans des demeures des 17ème et 18ème siècle. Un cadre qui correspond particulièrement bien à la beauté des œuvres exposées. Les collections sont un socle de réflexion sur les rapports que l'homme entretient avec son environnement et avec la nature, grand thème romantique. Un sujet qui a beaucoup intéressé les peintres notamment. Le musée s'organise autour de trois pôles : les instruments de la chasse et leur évolution ; les animaux naturalisés provenant des quatre coins du monde ; et enfin la représentation de la chasse dans l'art à travers la peinture, les estampes, les tapisseries, les céramiques et le mobilier. Un musée qui réfléchit à une certaine idée de la tradition. Le musée s'attache à faire participer à la vie culturelle de leur institution des créateurs contemporains qui s'intéressent à la représentation de l'animalité ou de l'animal, et qui réfléchissent au rapport qu'entretiennent nos sociétés modernes à la nature et à l'environnement.

Pour les quelques semaines pendant lesquelles sont exposées ses œuvres au Musée de la chasse et de la nature (du 2 septembre 2011 au 22 janvier 2012), Françoise Pétrovitch a mis en regard son travail avec celui d'illustres artistes comme Rubens, Chardin, Derain... Ses dessins sont mis en parallèle avec les peintures du musées, tandis que ses sculptures d'animaux rencontrent de vrais animaux naturalisés, un choc visuel conséquent. Une expérience qui met en avant un monde enfantin mais sans innocence, où l'étrange est omniprésent. Le tout fait ressortir l'aspect insolite de ses œuvres.

Françoise Pétrovitch a su remettre l'animal au centre d'un art visuel. Elle est née en 1964 à Chambéry, et a mené depuis les années 90 une quantité incroyable de projets. Des livres, d'une part : cahiers de coloriages (Pétrovitch aime à dialoguer avec l'enfance), un abécédaire,... Des dessins, de l'autre : dessins d'animaux, dessins qui ornent des murs ou des feuilles de papier. Des installations, ensuite, des scultures, œuvres éphémères, scénographies pour le musée du jouet de Moirans-en-Montagne. Et enfin, des expositions, avec des concepts originaux, comme l'exposition Les photos de vacances des autres n'intéressent personne, qu'elle explique parfaitement bien sur son site internet, sur lequel on peut par ailleurs voir quelques-uns de ses dessins. Françoise Pétrovitch prend aussi des photos, toujours avec ce regard qui la caractérise.

Pour voir comment elle a investit le Musée de la Chasse et de la Nature, rendez-vous dans le Marais, jusqu'au 22 janvier 2012 !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement