This page is not available in your language, please, choose yours

Report : Newton par Newton

Publié le 24 mars 2012 Par Mélanie B.

Helmut Newton, consacré « voyeur professionnel » selon ses propres termes revit l’espace d’une exposition au Grand Palais. Du 24 mars au 17 juin 2012.

Nous ne lui discuterons pas ce titre malicieusement choisi quoi qu’évidemment réducteur. Bien sûr, cette franche ironie suggère en partie la réalité. Bien sûr, son travail pourrait être perçu et décrit comme tel par ses détracteurs mais alors ce serait ruiner et nier l’implication de Newton dans la photographie et la photographie d’aujourd’hui.

Et pourtant. Voyeur professionnel. Voilà un sobriquet aussi sulfureux que le personnage. Aussi drôle. Helmut Newton était un homme simple. Le luxe, l’argent, les femmes qu’il photographiait n’était que mise en scène. Simple mais avant-gardiste. Explorateur, instigateur, précurseur mais pas provocateur. Sa démarche initiale n’est pas pornographique, elle est esthétique. La femme, nue ou habillée, entière ou en portrait, seule ou accompagnée, restitue la beauté selon Newton.

L'exposition aussi. C’est à travers les différents univers de Newton, les différentes étapes de son travail que l’on parcourt la Galerie. Comme pour mieux en comprendre l’ampleur. June Newton, commissaire de la rétrospective, femme du photographe, a eu envie de revenir dans cette ville où ils ont vécu et travaillé. Newton par Newton, c’est un œil complice et imprégné qui retrace l’audace de toute une vie.

Chaque cliché est pensé, réfléchi. Celui qui ne laisse aucune place à la spontanéité, ne s’en cache pas : c’est d’ailleurs là la force de son œuvre. Sa photographie, il la visualise avant même de l’avoir prise. Il sait et il dit à son modèle quoi faire et « si elle est intelligente » comme il exprime dans un extrait du documentaire Helmut by June, elle comprendra l’objectif.

Cette rigueur se conjugue avec cette liberté qui signe chacun de ses clichés. Newton sait exactement ce qu’il veut obtenir et se donne tous les moyens pour y parvenir. Quitte à explorer des lieux (rues sombres, gares), des situations (sadomasochisme), des thèmes (nus/ habillés), que personne n’avait osé.
C’est aussi cela le voyeurisme de Newton, étendre les frontières de l’art photographique.

Helmut Newton :
Grand Palais, Galerie Sud-Est
Tarifs :
TP : 11€ - TR : 8€ - Gratuité pour les moins de 13 ans, bénéficiaires du RSA et du minimum vieillesse

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement