This page is not available in your language, please, choose yours

Victor Hugo et le monde sonore

Publié le 29 mai 2013 Par Julien A.
Victor Hugo et le monde sonore

Infos pratiques

Du... 9 avril 2013
Au... 15 juillet 2013


6, place des Vosges
75004 Paris 4

Gratuit

La Maison de Victor Hugo vous invite à découvrir, du 9 avril au 15 juillet 2013, sa nouvelle exposition format de poche "Victor Hugo et le monde sonore".

On entend souvent dire que Victor Hugo n’aimait pas la musique et qu’il défendait que l’on dépose des notes sur ses oeuvres. Ce format de poche "Victor Hugo et le monde sonore" tentera de contre balancer cette idée répandue et réductrice.

La Maison de Victor Hugo conserve un fond rarement montré d’environ deux cent partitions. On aura l’opportunité de voir une sélection de ces partitions ainsi que des recueils poétiques, des lettres, des caricatures, des gravures, une reliure rare de Louis Dezé, une peinture de J.J. Henner.

Si l’écrivain est un maître de la vue et de la vision, son exploration du monde sonore n’est pas moins riche et multiple. Les poèmes présentés dans les vitrines sont un choix parmi les innombrables notations auditives présentes dans les recueils publiés avant l’exil du poète : Les Orientales parus en 1829, Les Feuilles d’automne en 1831, Les Chants du crépuscule en 1835, Les Voix intérieures en 1837, les Rayons et les ombres en 1840.

Victor Hugo explorera le monde de l’opéra en composant un livret tiré de son roman « Notre-Dame de Paris » pour Louise Bertin qui en écrira la musique. La Esmeralda sera représentée en 1836. L’écrivain a l’habitude de se rendre au concert et à l’opéra et contrairement à ce qui a été dit, il donnera très souvent l’autorisation de composer de la musique sur ses oeuvres. Les procès intentés le seront pour faire respecter ses droits d’auteur.

La mise en musique des oeuvres se fait très tôt, dès 1830 pour ne plus s’arrêter jusqu’à aujourd’hui. Au 19è siècle, les pièces de théâtre fournissent des livrets d’opéra : Ernani de Verdi, Lucrezia Borgia de Donizetti, La Gioconda de Ponchielli d’après Angelo, tyran de Padoue, Rigoletto de Verdi d’après le Roi s’amuse. Au 20è siècle et aujourd’hui l’oeuvre hugolienne inspirera toujours de très nombreux musiciens
comme en témoigne les commandes du « Victor Hugo International Music Festival » de Guernesey.

Infos Pratiques:

Site Officiel: "Victor Hugo et le monde sonore"
Du 9 avril au 15 juillet 2013
Ouvert de 10h à 18h du mardi au dimanche sauf lundis et jours fériés.
Gratuit

Victor Hugo "Musicien", dessins, Maison de Victor Hugo © Maisons de Victor Hugo / Roger-Viollet

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement