This page is not available in your language, please, choose yours

Frédéric Benrath chez lionelle courbet

Publié le 4 mars 2016 Par Julien A.
Frédéric Benrath à la Galerie Lionelle Courbet

Infos pratiques

Du... 17 mars 2016
Au... 30 avril 2016


13 Rue Oudinot
75007 Paris 7

Gratuit

Lionelle courbet vous propose de (re)découvrir Frédéric Benrath, peintre « nuagiste » des plus séduisants. Du 17 mars au 30 avril 2016, c’est au 13 rue Oudinot dans le 7e arrondissement de Paris, du jeudi au samedi, de 11h à 19h

Lionelle Courbet a choisi de montrer Frédéric Benrath, figure incontournable de l’abstraction d’après-guerre qui, entre son admiration pour le Romantisme allemand et plus particulièrement pour Caspar-David Friedrich et, à l’extrême, sa fascination pour la musique sérielle de Pierre Boulez, en filiation directe avec Rothko, a, durant près de soixante années, construit une œuvre métaphysique des plus rigoureuses, mais aussi des plus séduisantes. Il y est question de jubilation, d’intensité, de vertige, d’absolu et d’infini.

Frédéric Benrath, né le 11 septembre 1930 et disparu prématurément en 2007, compte parmi les peintres abstraits, dits nuagistes, les plus éblouissants. Dès les années 50, sa réflexion touche à l’Informe, au lieu absolu de la peinture, de la couleur qui pour lui est, intensité, étendue profonde, champ de l’indicible. Pas de signes graphiques, voire calligraphiques, susceptibles d’établir la syntaxe d’une écriture identifiable, pas d’éléments narratifs, mais ces vibrations colorées, qui, données par l’élan du peintre, suscitent le vacillement émotionnel du regardeur.

L’exposition s’attache à la deuxième partie de la carrière de l’artiste, de 1979 à 1999.
Après avoir évolué au-delà des griffures brouillonnes qui cherchaient à faire surgir la lumière du cœur de la matière, au-delà des nœuds ramassés, des volutes baroquisantes, parfois tragiques, Benrath semble se libérer du geste violent pour créer un paysage mental épuré.

Frédéric Benrath a exposé dans le monde entier, notamment à la Tate Gallery (1964), à New York, Boston, Montréal, Berlin, Lausanne, Sydney, etc...
Ses œuvres sont entrées dans les collections publiques françaises au Fond National d’Art Contemporain, au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, aux musées de Lyon, de Valence, de Grenoble, de Pau, de Montauban, d’Evreux, à l’Abbaye de Beaulieu ; à l’étranger, à la Tate Gallery de Londres, au Musée d’Art Moderne de Berlin, aux musées de Bruxelles, Gand, de Wuppertal……..

Infos Pratiques:

Site Officiel: Frédéric Benrath chez lionelle courbet
Du 17 mars au 30 avril 2016
Du jeudi au samedi de 11h à 19h et sur rendez-vous.
Entrée Libre

Chez lionelle courbet
13, rue Oudinot
75007 Paris
+33 (0)1 56 58 11 63

© Photos Julien Pepy

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement