This page is not available in your language, please, choose yours

Man Ray, Picabia et la revue "Littérature" au Centre Pompidou

Publié le 28 juin 2014 Par Maïlys C.
Man Ray, Picabia et la revue Littérature au Centre Pompidou

Infos pratiques

Du... 2 juillet 2014
Au... 8 septembre 2014


Place Beaubourg
75004 Paris 4

10 euros (tarif réduit)
13 euros (tarif normal)

Horaires : 11h-21h - fermé le lundi

Man Ray, Picabia et la revue « Littérature » est une petite exposition tout à fait charmante, qui se tient au Centre Pompidou du 2 juillet au 8 septembre 2014. Vous aimez l’art et la poésie ? La revue « Littérature » est faite pour vous !

« Littérature » a été dirigée, du numéro 4 au numéro 13, par André Breton : à la jonction entre le Dadaïsme et le Surréalisme, elle a vu de très grands noms participer à ses pages. Des poètes, des artistes, des écrivains, tous ont collaboré à former une revue d’une qualité rare, que l’on regarde aujourd’hui avec une certaine nostalgie (on voudrait avoir une revue aussi belle et excentrique !). 

Man Ray, Picabia et la revue « Littérature »

Pour son exposition Man Ray, Picabia et la revue « Littérature », le Centre Pompidou se concentre sur deux artistes : Man Ray, photographe, et Picabia, peintre, et sur les numéros 4 à 13 de la revue, organisés chronologiquement  L’origine de cette exposition est l’acquisition par le musée d’une petite trentaine de dessins réalisés par Picabia pour la revue « Littérature », dont la majorité était inconnue (9 seulement était connus puisqu’ils avaient été sélectionné pour faire les couvertures de la revue).

Man Ray, Picabia et la revue « Littérature »

C’est l’occasion également de découvrir les quelques photographies de Man Ray parues dans « Littérature », images devenues depuis de véritables icônes de l’art (comme Le Violon d’Ingres de 1924 par exemple).

Picabia est un artiste fantaisiste au caractère très fort, qui a exploré de nombreux domaines de la création, a fait de la peinture figurative, abstraite… Les dessins qui sont présentés dans cette exposition sont remarquables : noirs et blancs, jouant sur des nus fantaisistes, l’univers est surprenant, beau et parfois un peu repoussant. Les objets, les symboles que l’on trouve sur les couvertures ou essais de couverture dessinent un monde qui détourne le réel, qui s’en moque un peu ; une sorte de grand éclat de rire esthétique.

Les photos de Man Ray sont très belles, lui aussi expérimente, joue : il pose des objets sur le film sensible, transforme une femme en instrument de musique…

Deux grands tableaux sont également présentés, et c’est sans doute ce que l’on retiendra le plus de l’exposition : Le Dresseur d’animaux de Picabia (1923) et Les Amoureux de Picasso (1919. Deux grandes toiles, la première au ripolin, épurée comme une carte à jouer et très significative (on raconte d’ailleurs qu’elle représenterait André Breton de manière critique), la deuxième détaillée, montrant deux corps dans une danse amoureuse décalée des plus séduisantes.

Une très jolie exposition, où l’on peut également lire quelques poèmes parus dans « Littérature », à découvrir face à l’exposition des Magiciens de la Terre

Informations pratiques :

Man Ray, Picabia et la revue Littérature, l'exposition au Centre Pompidou
Du 2 juillet au 8 septembre 2014
Lieu : Centre Pompidou
Horaires : 11h-21h | fermé le mardi
Tarifs : de 10 à 13 euros

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement