This page is not available in your language, please, choose yours

14, Visages et vestiges de la Grande Guerre à la Gare de l'Est

Publié le 27 juillet 2014 Par Maïlys C.
14, Visages et vestiges de la Grande Guerre

Infos pratiques

Gratuit

14, Visages et vestiges de la Grande Guerre est une exposition de photographies dans la Gare de l'Est, du 23 juin au 30 novembre 2014. Célébrant le centenaire de la Première Guerre mondiale, elle rassemble une série de portraits photographiques réalisés par Didier Pazery en hommage aux hommes partis au front.

Il faut presque lever les yeux au ciel pour voir l'exposition 14, Visages et vestiges de la Grande Guerre, installée dans la Gare de l'Est du 23 juin au 30 novembre 2014. Logée au plus près des étoiles pour mieux honorer les hommes portraiturés, elle présente des portraits réalisés par Didier Pazery entre 1996 et 2007 montrant les derniers survivants du conflit, alors qu’ils étaient centenaires.

Puis, en 2008, Lazare Ponticelli est mort : il était le dernier des Poilus. Didier Pazery s'est alors mis à travailler sur des vues de l’ancienne ligne de front, ainsi que sur des natures mortes d’objets appartenant au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux. Ces photographies ajoutent un aspect plus historique et matériel à l'émotion provoquée par les portraits des anciens combattants. 

La première photo qui a impulsé l'idée de ce projet photographique est une photo de famille. Didier Pazery explique : "Un jour, mon grand-père m’a montré une petite photographie qu’il gardait dans son portefeuille. Sur ce cliché pris en 1930 lors de son service militaire, on le voyait en tenue d’apparat, droit comme un « i » et fier comme Artaban. A 85 ans, mon grand-père avait passé l’essentiel de sa vie de paysan provençal dans les champs. Son visage, creusé de rides profondes, contrastait avec les traits lisses et pleins du jeune homme sur la photo… Je lui ai demandé de tenir cette image près de son visage et j’ai fait un cliché. J’avais 23 ans, c’était une de mes premières photos…"

Il y donc beaucoup d'émotion et d'humanité dans cette exposition. Bien sûr, aujourd'hui la Gare de l'Est est une gare comme une autre, avec ses départs pressés et ses amoureux déchirés de se quitter : mais on ne doit pas oublier que c'était la gare qui menait les hommes vers les tranchées, parfois le lieu de leur dernier contact avec Paris, avec leurs proches. N'oublions jamais, et regardons ces images avant de partir en vacances.

Découvrez un avant-goût de l'exposition dans une vidéo : 


Informations pratiques : 

14, Visages et vestiges de la Grande Guerre
Dans et autour de la Gare de l'Est du 23 juin au 30 novembre 2014
Entrée libre 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement