This page is not available in your language, please, choose yours

Sade, marquis de l'ombre à l'Institut des Lettres et Manuscrits

Publié le 24 septembre 2014 Par Elodie D.
Sade, marquis de l'ombre à l'Institut des Lettres

Infos pratiques

Du... 26 septembre 2014
Au... 18 janvier 2015


21 Rue de l'Université
75007 Paris 7

5 euros (tarif unique)

Horaires : 10h-19h du mardi au dimanche, nocturne jeudis jusqu'à 21h30

L'Institut des Lettres et Manuscrits consacre une exposition au Marquis de Sade, à l'occasion de l'acquisition du manuscrit des Cent vingt journées de Sodome. Du 26 Septembre 2014 au 18 Janvier 2015, plus de 120 pièces exceptionnelles relatent la vie du sulfureux personnage.

Le Marquis de Sade continue d'attiser la curiosité, voire de choquer, alors que l'on célèbre cette année le bicentenaire de sa mort. Son oeuvre sur le libertinage est caractérisée par la provocation, le malaise et la révolte qu'elle a suscité : entre la lumière et la barbarie, le Marquis de Sade a rédigé des textes incontournables de la littérature française, quoique peu reconnus.

Gérard Lhéritier, fondateur du Musée des Lettres et Manuscrits a réussi à acquérir le manuscrit original des Cent vingt journées de Sodome, rédigé par le Marquis de Sade en 1785 lors de son incarcération à la Bastille.

Ce manuscrit est un chef d'oeuvre d'ingéniosité. En effet, de peur de voir détruire son oeuvre par les geôliers, Donatien de Sade recopiait ses brouillons sur 35 lés de papier de 11 centimètres de large chaque soir, entre 19h et 22h, entre le 22 octobre et le 28 novembre 1785. Il assembla ces feuillets en les collant bout à bout jusqu’au point d’assembler un rouleau de 12 mètres de long, et il continua son récit en recouvrant le verso du manuscrit d’une écriture fine et difficilement lisible, sans aucune rature. "Le rouleau, à la manière des codex de Léonard de Vinci, fut dissimulé, protégé par un étui de cuir, glissé entre deux pierres de la cellule de l’écrivain."

Autour de cette pièce maîtresse retrouvée, de nombreux manuscrits de Casanova, Musset, Baudelaire ou de Laclos viendront conter la fouge et la passion, la provocation et le suicide moral. Cette exposition est ainsi dédiée au libertinage, son rapport à la vertu et au vice, autour d'une oeuvre qui "réuni toutes les observations et les idées de Sade sur la vie sexuelle de l'homme, ainsi que sur la nature et les variétés des perversions sexuelles" (Iwan Bloch, psychiatre berlinois qui a publié la première version de l'oeuvre en 1904).

Pour son oeuvre, et ses pratiques sexuelles peu orthodoxe, cet homme de lettres devenu gênant, passa plus de de la moitié de sa vie emprisonné. On ose célébrer cet homme certes libertin, mais grand philosophe, 200 ans après sa mort. Cette exposition se tient en parallèle de l'exposition Sade, attaquer le Soleil, visible au Musée d'Orsay du 14 Octobre 2014 au 25 Janvier 2015.

Informations pratiques :
Site internet : Sade, marquis de l'ombre, Prince des lumières à l'Institut des Lettres et Manuscrits
Du 26 Septembre 2014 au 18 Janvier 2015
Lieu : Institut des Lettres et Manuscrits, 21, rue de l’Université, 75007 Paris
Horaires : 10h-19h du mardi au dimanche, nocturne jeudis jusqu'à 21h30
Tarifs : 5€

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles ART / CULTURE

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de ThibaudDe-montjoye

    ThibaudDe-montjoye le 28/12/14 à 18h43

    Message supprimé par un modérateur

  • Avatar de ThibaudDe-montjoye

    ThibaudDe-montjoye le 28/12/14 à 17h24

    après une demi-heure de marche dans le fera pas sans nous arrivons ce dimanche 28 décembre pour trouver la porte close à 17h... déception.

L'AGENDA

Annoncez votre événement