This page is not available in your language, please, choose yours

Angelina, remue-ménage au paradis de la pâtisserie parisienne

Publié le 27 octobre 2009 Par Raphaëlle D.
gourmandise, gâteaux, patisserie, magasin

Infos pratiques


226 Rue de Rivoli
75001 Paris 1

Les mois d’hiver arrivent à grands pas et en ces temps difficiles, à chacun sa technique anti-déprime. Personnellement, il n’y a rien que je n’aime plus que de me rendre, par une froide et grise journée, chez Angelina. De quoi réchauffer les cœurs les plus glacés.


Tout le monde connaît le célèbre salon de thé, mais je vais
néanmoins passer par une rapide présentation du lieu. On ne sait jamais.
Créé en 1903 par une famille Autrichienne, Angelina devient
rapidement le point de rendez-vous branché de la haute société parisienne, des
écrivains célèbres et des gens du monde de la mode. Ainsi, un siècle
auparavant, vous auriez pu y croiser Coco Chanel ou encore Proust en plein
« tea time ».
Mais, heureusement ou malheureusement, depuis un siècle, les
choses ont bien changé.
Et si ces dernières années le salon de thé s’est ouvert à un
public beaucoup plus large, le lieu stagnait et s’empoussiérait un peu.
Ce, jusqu’il y à la reprise de la mais

on par le groupe Bertrand,
il y a deux ans. Avec à la tête de la pâtisserie, le fameux Sébastien Bauer
(ancien de chez Hermé).
Et hop ! De nouvelles recettes de macarons se créent,
une gamme de produits dérivés sucrés est sur le point d’être lancée, et le créateur
de mode Alexis Mabille vient habille la nouvelle bûche de Noël de la maison.
De facto, la clientèle est plus jeune, plus branchée.
On croise de tout chez Angelina : des copines en virée,
des couples en rendez-vous galants, des touristes en quête de sensations
françaises…
« C’est à la fois international et très
parisien »déclare Florence Heim, la directrice du salon, qui a aimablement
accepté de répondre à toutes mes questions.
Mais, attention, ne nous y méprenons pas, la maison reste
fidèle à ses valeurs d’origine.
Le lieu, créé par Jean Edouard Niermans reste le même. Dorures,
moulures et lustres de la belle époque demeurent.Les grands classiques restent inchangés. Le Mont Blanc,
gâteau meringué recouvert de chantilly et fourré d’une fine pâte de marrons,
fait toujours figure de pilier en pâtisserie. Et le chocolat chaud est toujours
aussi réconfortant et savoureux.Quant au salé, la maison propose deux cartes, une « sur
le pouce » et une autre « restaurant » aux saveurs divers et
variées. Il y en a pour tous les goûts. La maison organise deux brunchs: le classique, servi durant
la semaine, et le champagne, spécial week-end.
Bref, si un de ces jours vous déambulez sous les arcades de
la rue de Rivoli, le nez rouge, les lèvres bleuies par le froid, les mains dans
les poches et l’estomac criant famine, vous savez ce qui vous reste à
faire !!

Prix :
Restaurant : autour de 40 euros
Salon de thé : autour de 14 euros
Horaires : tous les jours, de 8h (9h le samedi et
dimanche) à 19h
Angelina, 226, rue de Rivoli 75000 Ier
Métro: Tuileries (ligne 1), Palais Royal Musée du Louvre (ligne
1et 7), Concorde (lignes 1 et 12)




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles HÔTELS ET RESTAURANTS

Commentaires

2 commentaires

  • Avatar de lolita69

    lolita69 le 22/07/10 à 14h49

    le paradis de la patisserie parisienne ??
    Des gateaux à 8 euros, un thé à 14 euros ?? Du fric foutu par les fenêtres !! Mais il y a toujours des gens tellement bête et souvent pauvre qui font la fortune de ce genre d'endroit !

  • Avatar de blablabla

    blablabla le 06/12/09 à 07h02

    délicieux endroit dans tous les sens du terme

L'AGENDA

Annoncez votre événement