This page is not available in your language, please, choose yours

Dillon + Mirel Wagner

Publié le 27 décembre 2011
Dillon + Mirel Wagner

Infos pratiques

Le... 24 mars 2012


17 boulevard Jourdan
75014 Paris 14

RER : Cité Universitaire

23.10 euros

Dillon + Mirel Wagner au Théâtre de la Cité Internationale le 24 mars 2012 à 20h30.

Dillon est native de Cologne mais s’est posée à Berlin. Elle chante l’anglais avec un léger accent métallique, et une voix réellement singulière, une voix pure et fragile qui hésite entre le fêlé et l’enfantin, et qui peut évoquer à la fois Björk, Lykke Li et Feist. Si elle a fait ses armes dans la musique électro, elle tend aujourd’hui à abandonner les trames électro pour marier sa voix, ses mélopées décharnées, parfois drôles et parfois pas, à un piano acoustique.

Mirel Wagner est née en Ethiopie et a grandi à Espoo, Finlande. Elle commence le violon à sept ans et passe à la guitare six ans plus tard. Bientôt, elle se met à composer des chansons sombres, entre blues et folk, en héritière lointaine de Leonard Cohen et de Bob Dylan. Des chansons tristes, ascétiques et minimales, où règnent mort, boue, os et chairs qui pourrissent, mais que sa voix au grain épais et la pureté de sa diction, rend vibrantes et étrangement planantes.Dillon est native de Cologne mais s’est posée à Berlin. Elle chante l’anglais avec un léger accent métallique, et une voix réellement singulière, une voix pure et fragile qui hésite entre le fêlé et l’enfantin, et qui peut évoquer à la fois Björk, Lykke Li et Feist. Si elle a fait ses armes dans la musique électro, elle tend aujourd’hui à abandonner les trames électro pour marier sa voix, ses mélopées décharnées, parfois drôles et parfois pas, à un piano acoustique.

Mirel Wagner est née en Ethiopie et a grandi à Espoo, Finlande. Elle commence le violon à sept ans et passe à la guitare six ans plus tard. Bientôt, elle se met à composer des chansons sombres, entre blues et folk, en héritière lointaine de Leonard Cohen et de Bob Dylan. Des chansons tristes, ascétiques et minimales, où règnent mort, boue, os et chairs qui pourrissent, mais que sa voix au grain épais et la pureté de sa diction, rend vibrantes et étrangement planantes.
Toutes les dates du festival Les Femmes S’en Mêlent#15 sur

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement