This page is not available in your language, please, choose yours

Psg: la priorité, c'est l'attaque !

Publié le 16 juillet 2008

Hier, après la présentation de Stéphane Sessegnon à la presse, les dirigeants parisiens ont, semble-t-il, décidé de passer à l'offensive. Pour celà, ils souhaitent dénicher, au plus vite, les joueurs susceptibles d'évoluer sur le front de l'attaque. Si le duo rennais, Wiltord - Briand, figure en pole, d'autres noms apparaissent aujourd'hui, dans la traditionnelle "valse des noms"...

Miracle, les dirigeants du PSG ont actuellement une priorité... celle de renforcer leur ligne offensive.
Dans ce labyrinthe du marché des transferts, les dirigeants veulent passer à l'attaque, et surtout écrémer leur liste initiale de quelques noms...
Or, il ne fait aucun doute aujourd'hui que le duo rennais, Briand - Wiltord, figure comme la priorité aux yeux des dirigeants. Depuis plus d'un an déjà, Paul Le Guen souhaite voir évoluer Jimmy Briand sous les couleurs parisiennes, mais la nouveauté du jour veut que Sylvain Wiltord l'accompagne.
Rennes réclame un peu plus de 10 millions d'euros pour laisser partir ces deux joueurs.
Aux dernières nouvelles, le PSG aurait formulé une offre légèrement supérieure à 9 millions d'euros.
Le dénouement (heureux ?) de ce long feuilleton devrait intervenir en fin de semaine.

Cependant, d'autres noms circulent...

Comme nous vous l'avions évoqué la semaine dernière, les dirigeants ont transmis une offre d'environ 15 millions d'euros, à leurs homologues espagnols, à propos de l'attaquant auriverde, Ricardo Oliveira.
Sur ce dossier, le PSG doit affronter la concurrence de toute l'Europe...
Et puis, ce week-end, le président de Saragosse a affirmé que le joueur brésilien ne partirait pas, histoire sans doute de faire grimper encore un peu plus ces interminables enchères.
Les noms de Claudio Pizarro, l'attaquant de Chelsea de 29 ans, et Vincenzo Iaquinta, l'avant-centre de la Juventus, figurent dans les nombreuses rumeurs qui ont circulé ce week-end. Sont-elles fondées?
La réponse se situe probablement dans la capacité pour le PSG d'assumer ces deux salaires (environ 250 000 euros brut). Il faudra donc certainement passer à autre chose...

Pour le cas de Ludovic Giuly, les dirigeants parisiens attendent impatiemment une réponse.
Elle devrait intervenir en fin de semaine prochaine. En conférence de presse hier, Charles Villeneuve a refusé de commenter les cas Giuly et Makelele. Dans ce mercato, où la patience est de rigueur, c'est sûrement bon signe...


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement