This page is not available in your language, please, choose yours

Athlétisme : christophe lemaitre sous les 10 secondes. l'interview sap

Publié le 15 juillet 2010 Par Chris L.
Christophe Lemaitre

Infos pratiques


Rue Francis de Pressensé ZAC Cornillon Nord
93210 Plaine Saint Denis (La)

Christophe Lemaitre est entré dans l'Histoire, vendredi 9 juillet, en passant pour la première fois sous la barre des 10 secondes au 100 m. A Valence, aux championnats de France Elite, il a réalisé 9''98 sur la ligne droite, un chrono synonyme de record national. Quatre jours après son exploit, le jeune athlète de l'AS Aix-les-Bains avait rendez-vous avec la presse au showroom d'ASICS. À quelques heures de son duel face à Usain Bolt au Meeting Areva de Paris, il a répondu à nos questions...




Avec
le recul, que t'inspire ta performance sur 100 m
aux championnats de France ?

Christophe
Lemaitre : J'ai conscience d'avoir réalisé quelque chose de remarquable. Mais
je sais aussi, pour avoir revu ma course à la vidéo, que je suis encore très
perfectible. En passant sous les 10 secondes au 100 m, j'ai franchi une barrière.
J'en suis très satisfait. Mais le plus important reste à venir. A commencer par
les championnats d'Europe à Barcelone, à la fin du mois de juillet.

Tu as revu ta course record? Qu'en penses tu ?

Elle
reste assez loin de la perfection. Ma mise en action n'a pas été la meilleure
qui soit. Et j'ai commis quelques erreurs techniques sur mes dernières foulées.
Mon entraîneur, Pierre Carraz, les a jugées un peu trop amples. Tout cela reste
très perfectible. En revanche, je suis plus satisfait, sur le plan technique,
de ma finale du 200 m, où j'ai égalé le record de France en 20''16.




Ta marge de progression reste donc importante ?

Bien
sûr. Je suis encore jeune (20 ans), je manque d'expérience, j'ai tout à
apprendre. Je sais que je peux aller plus vite. Combien, je ne sais pas.
Et je
ne veux pas trop me focaliser sur un chrono ou un autre. Je dois
continuer à
travailler, à rester concentré sur mon objectif, sans me disperser, en
espérant
que le chrono continue à descendre.

Ton entraîneur évoque un
possible chrono de 9''92 au 100 m. C'est vraiment possible?

Oui,
9''92 constitue un chrono à ma portée. Quand je revois mes courses, je
me dis
qu'il y a un peu partout des centièmes à grignoter.

Avoir
franchi la barrière des 10 secondes au 100 m t'enlève-t-il un poids
?

Un poids, non, car je n'en ai
jamais fait une obsession. Mon approche de la compétition sera toujours
la même.
Je ne vais pas changer d'objectif. Je vise toujours le titre européen à
Barcelone, en me disant que le chrono suivra forcément. Mais, c'est
vrai, je me
suis débarrassé de cette barrière des 10 secondes, je peux maintenant me
concentrer
sur les titres à aller chercher.




Depuis ton exploit, la presse
insiste sur le fait que tu es devenu le premier Blanc sous les 10
secondes au 100 m. Quel sentiment tinspire cette marque historique ?

On
m'en parlait beaucoup lorsque j'en étais tout proche. Et plus encore
depuis que
j'ai effacé cette barrière. Mais je n'aime pas beaucoup en parler. A mes
yeux,
le sprint n'a jamais été une affaire de couleur de peau. Si j'en suis
arrivé là,
c'est à cause de mon travail et de ma volonté.

Vendredi
16 juillet, tu vas disputer le 100 m du Meeting Areva, au Stade de
France,
entre Usain Bolt et Asafa Powell. Qu'attends tu de cette course ?

Je suis très impatient de me
confronter à eux. Je prends cela comme une chance, pour me tester avant
les
championnats d'Europe, et pour gagner en expérience. Ces dernières
années, j'ai
souvent manqué d'occasions de me retrouver face à des adversaires d'un
niveau
supérieur. Je suis certain que ce genre de confrontation peut m'aider à
progresser. Et en étant placé entre les deux Jamaïquains, je devrais
pouvoir être
tout de suite dans la course.



A
son arrivée à Paris, lundi 12 juillet, Usain Bolt a confié que tu étais
désormais
entré dans la cour des grands. Que t'inspire un tel commentaire de la
part
du meilleur sprinteur sur la planète ?

Je
suis déjà un peu surpris, et en même temps très satisfait, qu'il
connaisse mon
nom et ma performance. Mais je crois qu'il est prématuré de dire que
j'ai
rejoint la cour des grands. 9''98 reste loin du très haut niveau
mondial. Avec
un tel chrono, on ne se bat pas pour un podium olympique ou mondial.

Qu'espéres-tu
des championnats d'Europe à Barcelone ?

J'ambitionne
une médaille, voire un titre, au 100 m et au 4x100 m. Pour l'instant, ma
participation au 200 m est encore au conditionnel. Nous déciderons le
moment
venu, avec mon entraîneur, en fonction de mes sensations, de mes temps
de récupération
et de mon résultat sur 100 m. Si je suis déçu de ma performance dans
cette
course, il est probable que je m'aligne sur 200 m, avec l'espoir de m'y
racheter.
Christophe Lemaitre sur 100m au Meeting Areva, samedi 16 juillet
Crédit photos : Philippe Millereau / DDPI


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement