This page is not available in your language, please, choose yours

Congophonies cha cha

Publié le 16 février 2010
congophonies cha cha
centre Wallonie Bruxelles

Infos pratiques

Du... 16 mars 2010
Au... 20 mars 2010


46 rue Quincampoix
75004 Paris 4

A l'occasion des 40 ans de la francophonie et des 50 années d'indépendance de la République Démocratique du Congo (plus grand Etat francophone), le Centre Wallonie-Bruxelles organise les Congophonies Cha Cha. Au programme de cet événement : des tables rondes, du théâtre, de la musique mais surtout du cinéma.

Voici le programme cinéma des Congophonies Cha Cha :

Le 16 mars à 18h : L'or noyé de Kamituga de Yvon Lammens et Colette Braeckman
(2008 - vidéo - 1h10 - version inédite en France)
Mourir de faim sur une mine d'or : le Congo illustré sur une seule ville.
En retraçant l'histoire du Katanga, le film revient aux sources de la guerre et illustre aussi la loi d'airain d'une économie mondialisée.



Le 17 mars à 20h : Trois courts métrages de Balufu Bakupa-Kanyinda, en sa présence.
Balufu Bakupa-Kanyinda, né à Kinshasa en 1957, a suivi des études de sociologie, d'histoire (contemporaine et de l'Art) et de philosophie à Bruxelles, ainsi que des formations cinématographiques en France, en Angleterre et aux Etats-Unis. Après avoir réalisé de nombreux documentaires et courts métrages, il a réalisé en 2007 son premier long-métrage Juju Factory, ode au quartier Matonge de Bruxelles vu à travers l'histoire tourmentée congolo-belge. Dans le cadre de l'anniversaire des 50 d'indépendance de la République démocratique du Congo, il est chargé des activités cinéma au Congo.
Article 15 bis
(RDC/France - 1999 - 35mm - 15 min.)
Une ville africaine sous un soleil brûlant. Un piéton, pris d'un besoin urgent, se soulage le long d'un mur où est affiché « Défense d'uriner sous peine d'amende de 5000 francs ». A quelques mètres de là, trois soldats désabusés gardent la résidence d'un général. Combien l'imprudent piéton va-t-il payer ?

Le Damier
(RDC/Gabon/France - 2000 - 35mm - 40 min. - N/B)
Pour meubler une nuit d'insomnie, le Président-fondateur à vie, premier citoyen de « son » pays, joue aux dames avec l'homme de la rue réputé champion populaire toutes catégories. Et cette nuit-là, il devient « Papa national ».

Nous aussi avons marché sur la lune
(RDC/Algérie - 2009 - vidéo - 16 min.)
A Kinshasa, Tanga et Nika, sa femme, vaquent à leurs occupations. Il est enseignant, elle est médecin. Ce 21 juillet 1969, Apollo 11 doit alunir. C'est un événement suivi dans le monde entier, à la radio ou à la télévision. Au Congo aussi.

Le 18 mars à 20h : Six courts métrages de jeunes cinéastes kinois
Ces courts métrages ont été réalisés en avril 2008,dans le cadre d'un atelier documentaire encadré par Olivier Azam pour le Centre international de formation audiovisuelle et de production (CIFAP), avec la collaboration de l'Institut congolais de l'audiovisuel (ICA), de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) et le soutien de l'Ambassade de France en République démocratique du Congo.

Petite Maria de Louis Vogt Voka
(RDC - 2008 - vidéo - 11 min.)
A 15 ans, Maria se prostitue le soir et, dans la journée, s'occupe de sa petite soeur, Nata, 9 ans,
qui vit avec elle dans les rues de Kinshasa. Maria doit faire face à la violence quotidienne.

La Maraîchère de nuit de Michée Sunzu
(RDC - 2008 - vidéo - 15 min.)
Portrait d'une femme qui, sur « le marché des sorciers » vend ses fruits et légumes la nuit pour ne pas payer de taxe.

Kusoma - Lire de Didier Lissa
(RDC - 2008 - vidéo - 9 min.)
De l'importance de la lecture dans la formation d'un homme vivant à la campagne, devenu
conteur professionnel.

Malgré moi de Jules Koyagile Nzokoli
(RDC - 2008 - vidéo - 15 min.33)
Portrait d'un vieil homme devenu marchand ambulant pour la société indienne « Oncle John » afin de
subvenir aux besoins de sa famille.

Papa Buna d'Arsène Kamango
(RDC - 2008 - vidéo - 18 min.45)
Portrait du fondateur de la Fondation Buna qui, depuis onze ans, oeuvre pour la scolarisation
d'enfants des rues ou défavorisés, dans la tradition musulmane.

Le Rallye d'Hélène de Chouna Mangondo
(RDC - vidéo - 22 min.41)
Hélène Lidjakala est receveuse dans le taxi-brousse de son mari Kina. Avec humour et courage, elle a réussi à s'imposer dans un univers encore très machiste, tout en conciliant aussi ses responsabilités de mère de famille.
Le 19 mars à 18h : Mizike Mama de Violaine de Villers
(1992 - vidéo - 52 min.)
Portrait de Marie Daulne et des ZAP MAMA.
L'Afrique, terre de sa mère, l'Europe, terre d'un père qu'elle n'a pas connu. Ce métissage, Marie
l'utilise dans ce qu'elle fait naturellement avec talent : le chant, qu'elle apprend avec sa mère zaïroise depuis toujours, dans la plus pure tradition orale. Ce bagage incomparable lui permet de découvrir d'autres idiomes comme les musiques des pygmées Ba-banzélé et Mangbetu du Congo. Mais elle est aussi à l'écoute d'autres styles comme le jazz, le gospel, la musique cubaine. Elle harmonise ces sons et ces rythmes, les différentes voix s'enchaînent dans une réjouissante polyphonie et polyrythmie ; puis elle s'entoure de filles « qui lui ressemblent », qui, comme elle, sont éduquées en Europe et chantent merveilleusement. Elles sont belles les ZAP MAMA, drôles, touchantes, pleines d'enthousiasme et
d'intelligence...
Le 20 mars à 18h : Documentaire Indépendance Cha Cha, de Jean-François Bastin et d'Isabelle Christiaens
(2000 - vidéo - 60min.).
Comment raconter l'indépendance du Congo, sa décolonisation et ce qu'il en est advenu, sans verser dans le didactisme scolaire ou l'historiographie savante ? En 1960, un orchestre congolais, le mythique African Jazz, séjourne en Belgique tandis que se tient le sommet belgo-congolais qui va déterminer l'indépendance du Congo. A cette occasion, l'Africain Jazz crée la chanson Indépendance Cha Cha qui va vite devenir le tube politique chanté par tous les Africains rêvant d'indépendance. A partir de là, les réalisateurs imaginent qu'en cherchant à retracer l'histoire de cette chanson dans le Congo actuel, ils seront amenés à faire le récit des espoirs et des illusions de ceux qui ont vécu l'indépendance. Et ils ont raison.
TARIFS :
16/03 : Documentaire « L'or Noyé de Kamituga » + Africare. 10 €
17/03 : Table-ronde « Circulation des oeuvres» + Courts-métrages Bakupa-Kanyinda 5 €
18/03 : Table-ronde « Violence et guerre » + Courts-métrages nouvelle génération 5 €
19/03 : Docu « Mizike Mama » + Concert de Pytshens Kambilo et Fredy Massamba 10 €
20/03 : Docu « Indépendance Cha Cha » + Concert de Pytshens Kambilo et Fredy Massamba 10 €
PASS : 25 €

Pour plus d'infos sur l'ensemble des événements organisés à l'occasion des Congolaises Cha Cha, cliquez ici
Renseignements : 01 53 01 96 96 ou info@cwb.fr




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement