This page is not available in your language, please, choose yours

Hommage à o'galop et lortac

Publié le 2 mars 2010
hommage à Galop et Lortac

Infos pratiques

Le... 9 mars 2010


Porte Saint-Eustache - Forum des Halles
75001 Paris 1

Cartes blanches, hommages, reprises de festivals ou avant-premières, le Forum des images continue d’explorer le cinéma d’animation, une fois par mois, en partenariat avec l’Afca. Programmé le mardi à 19h, ce rendez-vous est l’occasion de rencontrer des auteurs français et étrangers, venus parler de leurs parcours et de ceux qui les ont influencés. Mardi 9 mars, un hommage sera rendu à Marius Rossillon dit O'Galop et à Robert Collard dit Lortac.

Hommage préparé et présenté par Valérie Vignaux.
Maître de conférences en études cinématographiques et secrétaire d'édition de la revue 1895, Valérie Vignaux a dirigé le numéro consacré à Émile Cohl (n°53, décembre 2007) et prépare un numéro consacré à O'Galop et Lortac (n°59, mars 2010).
Marius Rossillon dit O'Galop (1867-1946) a déjà une longue carrière comme affichiste et dessinateur de publicité - Bibendum pour la firme Michelin - quand il découvre le cinéma d'animation grâce aux fi lms d'Émile Cohl.
Robert Collard dit Lortac (1884-1973), de vingt ans son cadet, est un passionné de cinéma. Ses dons pour le dessin vont lui permettre de concilier ses deux vocations. Il crée l'atelier Lortac, et grâce au contrat qui le lie à Publi-Ciné, il fait vivre le cinéma d'animation en France dans les années 20. Leurs films nous disent aujourd'hui les spécificités et les singularités de l'animation française - entre images d'Épinal et caricatures - avant que ne déferlent les géants américains.
Les films muets sont accompagnés à la guitare par Fred Loméro.
Les oeuvres sont présentées thématiquement. D'un côté, les contes et les fables, destinées à l'enfance, et de l'autre les films de propagande.
Autant de genres qui contribuent à structurer le cinéma d'animation et font découvrir les liens tissés entre le cinéma des pionniers et celui de réalisateurs plus contemporains. En introduction, un extrait du documentaire O'Galop de Marc Faye, arrière-petit-fils de O'Galop.
Au programme pour la séance de 19h :

Fables : Le Lièvre et la tortue d'O'Galop (1920, 6min), La Cigale et la fourmi de Lortac et Landelle (1922, 3min), Le Lièvre et la tortue* - série Silly Symphonies - de W. Jackson (1935, 7min).
Contes : Le Petit Poucet d'O'Galop (1922, 15min), Pauvre Cendrillon - série Betty Boop - des frères Fleisher (1934, 7min), La Belle au bois dormant de G. Pal (1938, 7min).
Cinéma de propagande sanitaire : Le Rêve du garçon de café d'É. Cohl (1910, 6min), L'Oubli par l'alcool d'O'Galop (1919, 3min), La Mouche d'O'Galop (1919, 6min30).
Cinéma de propagande commerciale : Les Allumettes fantaisistes d'É. Cohl (1912, 4min), Chez les anthropophages* de Lortac et Maleva (1930, 2min), Spiritisme* de Lortac (s.d., 1min30), La séance de spiritisme est terminée* de P. Grimault et J. Aurenche (1931, 3min30), Mazda : Le messager de la lumière de P. Grimault (1938, 2min), Jaz les méfaits d'un mauvais réveil de Lortac et Mallet (1924, 1min30), Canard en ciné de Lortac, Rigal, Landelle et Cheval (1921, extrait de 4min), Les Déboires d'un piéton de Lortac (1922, 2min30), Les Voisins de N. McLaren (1952, 8min).
Au programme pour la séance de 21h15 :
Fables : Le Rat des villes et le rat des champs d'O'Galop (1923, 4min), Le Rat des villes et le rat des champs de L. et I. Starewitch (1932, 15min), Le Merle de N. McLaren (1958, 4min30).
Contes : Le Petit Poucet d'O'Galop (1922, 15min), Le Loup gris et le petit chaperon rouge de G. Bardine (1990, 26min), Becassotte à la mer d'O'Galop (1920, 5min).
Cinéma de propagande sanitaire : La Consigne de Toby de Lortac (1921, 3min), Café bar d'A. de Vere (1974, 5min).
Cinéma de propagande commerciale : films publicitaires de Lortac et Alli (1920, 5min), films publicitaires d'Alexandre Alexeïeff (1952, 10 min).
La vie moderne : Canard en ciné de Lortac, Rigal, Landelle et Cheval (1921, extrait de 4min), Les Animaux domestiques de Lortac et Landelle (1920, 6min), Le Confort électrique de N. Park (1991, 4min), La Maison automatique de Lortac (1921, 2min), Extrait d'Un mauvais pantalon de N. Park (1993, 4min).

* Films sous réserve
Réservez vos places pour la séance de 19h ici
Réservez vos places pour la séance de 21h15 ici


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement