This page is not available in your language, please, choose yours

"anarchie & cinéma" à la cinémathèque française

Publié le 5 mars 2010
anarchie cinéma 
histoires expérimentales
cinémathèque française

Infos pratiques

Du... 12 mars 2010
Au... 7 mai 2010


51 rue de Bercy
75012 Paris 12

Du 12 mars au 16 mai 2010, la Cinémathèque Française accueille une série de projections sous les thèmes de l'anarchie et du cinéma, et donne carte blanche à Jean-Pierre Bastid. "Le 7e art et l'anarchie font décidément mauvais ménage, mais tant qu'il y a de la révolte, il y a de la vie. Dans le meilleur des cas, espérons que le cinématographe, comme toute écriture, devienne de plus en plus subversif." (Jean-Pierre Bastid)


La rage au bout de la caméra - par Jean-Pierre Bouyxou
Romancier, scénariste, réalisateur, à ses débuts assistant de Nicholas Ray, Jean-Pierre Bastid à lui seul résume et symbolise deux tendances du cinéma que les doctrinaux de tous bords s'obstinent à opposer, mais dont on ne répètera jamais assez qu'elles participent, à parts égales et parfaitement complémentaires, au même combat contre l'académisme, les conventions et la frilosité : le cinéma que l'on peut qualifier de politique ou d'expérimental, au sens large, et celui que critiques et historiens rangent sous l'étiquette fourre-tout de "populaire".

Autrement dit, le cinéma de recherche et le cinéma de genre, l'un et l'autre dans leurs formes les plus radicales (d'un côté, la quasi-abstraction et l‘épure ; de l'autre, l'érotisme et la violence).
Quoi de commun entre les oeuvres de Lajournade, de Baratier, de Kyrou, d'Enard, de Lapoujade, d'Ivens, de Glissant ou de Bonan, pour ne citer que des cinéastes que Bastid ne se contente pas d'admirer et d'aimer, mais avec lesquels il a également tissé des liens de profonde amitié ? Rien, si ce n'est l'essentiel : la prédominance de l'esprit de révolte, la haine des institutions, la férocité antifasciste, le goût de la dérision.
Des qualités qui se rejoignent et se fondent dans les films qu'il a lui-même réalisés, y compris ceux qu'il a signés de pseudonymes parce qu'il s'agissait a priori de travaux de commande, dont il a feint de respecter les contraintes pour mieux les piétiner.
Le cinéma de Jean-Pierre Bastid a la même succulence que ses nombreux livres. Celle de la liberté.
Les séances auront lieu en présence de Jean-Pierre Bastid, accompagné de Jean- Pierre Bouyxou.


Progammation complète ici


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement