This page is not available in your language, please, choose yours

Vénus noire

Publié le 26 octobre 2010
Vénus noire

Infos pratiques

Le... 27 octobre 2010

Synopsis : Paris, 1817, enceinte de l'Académie Royale de Médecine. "Je n'ai jamais vu de tête humaine plus semblable à celle des singes". Face au moulage du corps de Saartjie Baartman, l'anatomiste Georges Cuvier est catégorique. Un parterre de distingués collègues applaudit la démonstration. Sept ans plus tôt, Saartjie, quittait l'Afrique du Sud avec son maître, Caezar, et livrait son corps en pâture au public londonien des foires aux monstres. Femme libre et entravée, elle était l'icône des bas-fonds, la "Vénus Hottentote" promise au mirage d'une ascension dorée...

Titre original : Vénus noire
Date de sortie : 2010-10-27
Réalisé par : Abdellatif Kechiche
Avec : Olivier Gourmet, Elina Löwensohn, Jonathan Pienaar, Jean-Christophe Bouvet, Andre Jacobs
Genre : Drame
Durée : 2h34


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Commentaires

3 commentaires

  • Avatar de claramaria

    claramaria le 10/11/10 à 23h41

    Comment peut-on oublier parmi les acteurs du film, l'actrice principale, Yahima Torres, qui pour son 1er rôle - loin d'être une partie de plaisir - nous offre une performance à couper le souffle ????!!!!!

  • Avatar de claramaria

    claramaria le 10/11/10 à 23h37

    Un film profondément marquant sur l'humiliation de l'homme par l'homme à une époque où les théories scientifiques sur la classification des "races humaines" entérinaient de telles pratiques. Abdellatif Kechiche a le mérite de montrer que le voyeurisme est universel: que ce soit la plèbe londonienne, l'aristocratie parisienne ou la soi-disant intelligentsia scientifique, tous ignorent l'être humain en Saartjie afin de satisfaire leur curiosité malsaine, leur lubricité ou leur soif de connaissances. Une fois vu, ce film reste forcément en mémoire et rejoint le cercle fermé de ces films qui chamboulent, retournent, et laissent sans voix.

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 27/10/10 à 15h20

    Passé colonial, dont on n'est pas fière

L'AGENDA

Annoncez votre événement