This page is not available in your language, please, choose yours

Harvey ou l'art d'être libre

Publié le 19 mars 2009 Par Camille R.
harvey milk, gay, seventies, lutte, politique

Harvey Milk fut le premier homosexuel américain à accéder à des responsabilités politiques en 1977. Ardent défenseur de la cause gay, il fut assassiné un an plus tard par son prédécesseur, Dan White.

Gus Van Sant signe une fois de plus un film engagé et magistral. Qui connaissait Harvey Milk avant que le réalisateur ne s'intéresse à la lutte pour les droits des gays aux Etats-Unis ? Il est pourtant une figure incontournable de l'évolution des mœurs dans les années 70 : il fut le premier homme politique à revendiquer son statut de gay.
Pour camper le rôle d'Harvey Milk, pour être honnête, on ne s'attendait pas à voir Sean Penn... Attendrissant, émouvant, attachant, autant d'adjectifs qui témoignent de la qualité et de la subtilité de sa prestation. Il faut dire que voir l'acteur embrasser fougueusement son partenaire est pour le moins déconcertant ! Mais loin des clichés homosexuels, le film relate une lutte à mort pour la liberté et la reconnaissance des gays comme des humains et non des dégénérés dangereux, comme ils étaient souvent considérés à l'époque, et parfois toujours aujourd'hui. Si le film est très axé sur l'accès à la politique d'Harvey Milk, il parvient très bien à retransmettre l'atmosphère qui devait régner à San Francisco dans les seventies, mettant en scène la difficulté de la communauté homosexuelle à s'intégrer, mais aussi les états d'âme de ces hommes pendant la révolution sexuelle.
Harvey Milk fait sans doute partie de ces hommes politiques dont le pouvoir fut au service d'une cause, et non le contraire, comme beaucoup l'ont exercé. C'est la force de ce film : il rassemble. Pas seulement sur les droits des gays, mais sur le besoin de bienveillance, d'humanité. Faire son coming out est même devenu à la mode, les gens n'ont plus peur de ce qu'ils sont, et ont enfin compris que s'accepter c'est être libre.
" If a bullet should enter my brain, then let that bullet destroy every closet door ". Harvey Milk.


VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Dans votre agenda

Voir tout l'agenda

Nos articles LOISIRS

Commentaires

4 commentaires

  • Avatar de lolita69

    lolita69 le 25/03/09 à 13h46

    On comprends assez bien l'ascension Harvey Milk à San Francisco, d'une boutique de photos "castro village" , il devient "conseillermunicipal" de la ville. Aucune scènes érotiques ou ambigue et c'est tant mieux. Un très beau film malgré quelques longueurs ! A voir !

  • Avatar de Zaabe

    Zaabe le 24/03/09 à 19h52

    Il était dans ma liste ..j'vas le surligner ;-)

  • Avatar de cafouine

    cafouine le 24/03/09 à 19h15

    film très touchant, interprété par un magnifique Sean Penn

  • Avatar de jean-pierre

    jean-pierre le 19/03/09 à 09h34

    Beau sujet sur la tolérance et le droit à la différence.

L'AGENDA

Annoncez votre événement