This page is not available in your language, please, choose yours

Le drôle de noël de scrooge

Publié le 23 novembre 2009 Par Raphaëlle D.
noël, disney, monsieur scrooge, londres, animation, jim carrey

Le nouveau film évènement en 3D relief du réalisateur oscarisé Robert Zemeckis qui revisite de manière spectaculaire le conte de Charles Dickens.

Ebenezer Scrooge aborde cette période de Noël comme d'habitude avec dédain et avarice, maltraitant comme toujours son malheureux employé et son joyeux neveu. Lorsque les fantômes des Noëls passés, présent et à venir l'entraîne dans un voyage fantastique et révélateur, il est confronté aux vérités qu'il ne voulait pas voir en face...
Le vieux Scrooge va devoir ouvrir son coeur et racheter des années de méchanceté avant qu'il ne soit trop tard.
Date de sortie cinéma : 25 novembre 2009
Réalisé par Robert Zemeckis
Avec Jim Carrey, Gary Oldman, Colin Firth
Genre : Animation
Durée : 1h36 min










VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

4 commentaires

  • Avatar de claramaria

    claramaria le 05/01/10 à 15h11

    C'est un charmant spectacle, Marie Duisit nous raconte sa vie en la ponctuant d'intermède de chant. C'est beau, intéressante et charmant. On a vraiment l'impression d'avoir une diva comme amie et de profiter de son don pour le plus grand plaisir de nos oreilles. Le spectacle n'est pas parfait mais ce coté un peu imparfait crée une véritable intimité. A voir pour les amateurs de belles voix.

    L'animation d'une extrême précision nous plonge de façon admirable dans l'ambiance miséreuse du Londres du 19e siècle. Les décors sont splendides, et les angles de vue parfois d'une grande originalité. Mais, à mon sens, la qualité esthétique du film ne suffit pas à en faire un film incontournable. Rien de bien nouveau dans l'histoire, sa morale et les thèmes abordés (l'avarice, la pauvreté, la rédemption). Si ce film a le mérite de nous faire redécouvrir l'oeuvre de Dickens, la banalité du propos ôte l'émotion que l'on peut ressentir quand le fond et la forme s'allient pour viser la perfection.

  • Avatar de claramaria

    claramaria le 05/01/10 à 15h10

    à mon avis, non.

  • Avatar de une2trois

    une2trois le 03/01/10 à 12h26

    3D très réussie: le principal (voire le seul) intérêt du film.

    Et est ce que le 3D justifie d'un tarif augmenté de 3 euros ??

  • Avatar de claramaria

    claramaria le 03/01/10 à 12h04

    3D très réussie: le principal (voire le seul) intérêt du film.

L'AGENDA

Annoncez votre événement