This page is not available in your language, please, choose yours

Une journée à téhéran à la cinémathèque française

Publié le 8 juin 2010 Par Marie-cécile P.

Le cinéaste Jafar Panahi a été libéré après le Festival de Cannes ! Souvent, le cinéma entre en résonance avec l’Histoire en train de se faire. Ainsi le cinéma iranien des dix dernières années est un écho puissant des déchirures et des évolutions de la société iranienne. Avec « Une journée à Téhéran » dimanche 13 juin, la Cinémathèque française propose un voyage au cœur des transformations de l’Iran actuel

Il y a trois ans, Marjane Satrapi secouait le Festival de Cannes et révolutionnait l'image de l'Iran avec son iconoclaste Persépolis. En 2009, Les Chats persans de Bahman Ghobadi, sorti quelques mois après le début du mouvement de contestation de juin qui a suivi la réélection d'Ahmadinejad, a opéré un travail de dévoilement du « pays réel », offrant le paysage neuf d'un Téhéran gagné à la jeunesse et au rock n'roll. Téhéran, le polar dérangeant de Nader T. Homayoun, qui n'hésite pas à plonger sa caméra dans les bas-fonds de la société, poursuit ce travail de vérité, en donnant à voir un Iran jamais vu. Enfin, en point d'orgue de notre programmation de résistance, The Hunter, le film de Rafi Pitts, présenté au dernier Festival de Berlin, sera projeté en avant-première à la Cinémathèque.
Depuis la découverte éblouissante d'Abbas Kiarostami au début des années 1990, on n'avait pas eu autant de bonnes nouvelles du cinéma iranien.
Avec Une journée à Téhéran, la Cinémathèque peut proposer au public un voyage au coeur des transformations de l'Iran actuel. Téhéran est choisi comme première et essentielle étape du voyage, mais la programmation abordera bien sûr les sorties de ce territoire urbain. L'exil à l'intérieur du pays (à la mer, dans les provinces reculées), hors du pays, est une "deuxième peau" nécessaire pour tout Iranien épris de liberté. Le programme : projection de plusieurs films emblématiques permettant au public de comprendre la situation actuelle loin des logiques médiatiques, une table ronde "le cinéma iranien aujourd'hui" avec ceux qui font l'Iran ici et là-bas (les réalisateurs Sou Abadi, Bahman Ghobadi, Nader T. Homayoun, Rafi Pitts, Marjane Satrapi, les actrices Behi Djanati-Ataï, Gholshifteh Farahani ...), des projections et ateliers prévus pour les enfants, une animation musicale, un déjeuner persan sur l'herbe...

Bref, le temps d'une journée, soyons tous des Chats persans...
___________________
Projections de films iraniens récents, accompagnées d'une table ronde consacrée à la situation du cinéma en Iran, en présence de nombreux cinéastes.

Egalement au programme un atelier pour les enfants pendant que les parents assistent aux séances et des projections en famille.

Projections et atelier : tarif unique 3€. Il est vivement conseillé d'acheter ses billets à l'avance sur la billetterie en ligne.
Dialogue et Table Ronde : entrée libre, billets délivrés le jour-même.
PROGRAMME DE LA JOURNEE : http://www.cinematheque.fr/fr/projections/hommages-retrospectives/fiche-cycle/journee-teheran,274.html#onglet_cycle-2




VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement