This page is not available in your language, please, choose yours

Le numéro quatre est le numéro complémentaire

Publié le 4 avril 2011 Par Mélanie B.

Si John Smith passe pour un jeune homme des plus ordinaires, un destin extraordinaire l'attend. Il est le Numéro Quatre.

Pour fuir ses ennemis, il doit se fondre dans la masse, éviter à tout prix de se faire remarquer et mener une vie la plus discrète possible. Voilà d'ailleurs pourquoi son protecteur l'a affublé du plus commun des noms : John Smith. Quand on a des super pouvoirs, difficile de passer inaperçu même avec un tel nom (Clark Kent en est l'exemple parfait). Pourquoi John Smith (qui ne porte pourtant pas de collants) doit-il se cacher ? Sous ses airs de lycéen, il vient en fait d'une autre planète, Lorien, détruite par d'autre s extraterrestres venus de Mogadore. Comme lui, quelques uns ont survécu mais ils sont désormais pourchassés avant d'être tués. Il est le 4ème et le suivant.
La trame elle-même n'a rien d'extraordinaire mais après tout, le synopsis ne fait aucune promesse qu'il ne tient pas. Un beau gentil (Alex Pettyfer) est poursuivi par des méchants moches. Entre temps le beau gentil tombe amoureux d'une jolie ex-reine de popularité (Dianna Agron = Quinn Fabray = Glee). Tous les ingrédients du teen moovie sont là, alors pourquoi aller voir Numéro Quatre ?

L'histoire n'est pas des plus originales mais elle se laisse facilement portée par une bande son dynamique et des images à l'agréable esthétique. De surcroît, quelques scènes comiques viennent ponctuées l'histoire de-ci, de-là. Numéro Quatre est donc un agréable divertissement avec ses scènes d'actions et ses effets spéciaux à l'ancienne, c'est à dire sans lunettes 3D. La chose devenant suffisamment rare pour être soulignée. Pas de surenchère visuelle inutile donc. Et pourquoi ne pas aller le voir ? Si Numéro Quatre ne vogue pas sur la mode 3D, il est le résultat cinématographique d'une série de six romans de science fiction, Lorien Legacies signée James Frey et Jobie Hughes. Est-ce à dire que vous allez devoir patienter pour connaître la suite ? Affirmatif. Est-ce à dire qu'en sortant de la salle vous ne connaîtrez pas le fin mot de l'histoire ? Affirmatif. Est-ce à dire que nous sommes un peu agacés ? Affirmatif !

Allez ! On n'est pas rancunier pour autant. Pour preuve, une petite séquence des secrets du tournage :










VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement