This page is not available in your language, please, choose yours

Hommage à George Harrison au Grand Rex

Publié le 12 octobre 2011 Par Pauline L.

Infos pratiques


1 boulevard Poissonnière
75002 Paris 2

Le Grand Rex propose une soirée hommage au Beatle le plus discret dimanche 16 octobre à 18h. La projection du film sera précédée par un hommage musical par Alister, JP Nataf, Peter Von Poehl, Yarol Poupaud, Poni Hoax, Turzi,…

En 2005, Martin Scorsese révélait dans No Direction Home Bob Dylan en génie croulant sous son propre mythe. Cette année, c’est l’âme de George Harrison, mythique Beatles, qu’il décide de mettre à nu dans Living in a Material World.

Pendant des années, Harrison a souffert d’être dans l’ombre de Paul McCartney et John Lennon, alors qu’il portait en lui des mélodies venues d’ailleurs et des inspirations inépuisables qu’il rapportait d’Inde comme tant de trésors. Il a notamment écrit certaines des plus belles chansons des Beatles, comme "Here Comes the Sun" et "While My Guitar Gently Weeps". Il a aussi été le premier à avoir l’idée d’introduire des sonorités orientales aux albums du groupe (fondamentales sur l’album Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band et Revolver), inspirées de ses voyages en Inde, ainsi que des nappes électroniques. Harrison était un homme de l’ombre, et pourtant, son influence sur la carrière des Beatles a été considérable.

On sait Scorsese particulièrement doué pour capturer la vérité sur les êtres et leurs parcours. Son documentaire sur Bob Dylan, "No Direction Home" a souvent été célébré pour la profondeur de son analyse et la richesse de ses sources.

C’est pour cette raison que Olivia Harrison, veuve de George, a décidé de faire appel à lui pour réaliser ce documentaire. Il retrace le parcours initiatique d'Harrison à la recherche de la lumière, à travers le succès en solo, les voyages, la philosophie, son approche de la spiritualité orientale, les excès et la drogue. On y découvre des témoignages inédits d’Eric Clapton, Terry Gilliam, Paul McCartney, Eric Idle, Ringo Starr, Yoko Ono… Scorsese y expose aussi bien les paradoxes d’Harrison que la limpidité de sa musique. Il ne s’agit pas ici de faire d’Harrison un saint, mais bien de retracer sa vie, avec son lot de succès et de contradictions, ses passages à vide au début des années 80 comme ses succès avec "All Things Must Pass" en 1970. Sa vie privée difficile, son divorce , ses conflits au sein des Beatles, son caractère secret, ses problèmes de drogue, rien ne sera laissé au hasard, pour percer à cœur la véritable personnalité artistique d’Harrison. Scorsese revient aussi sur le divorce d’Harrison et de Pattie Boyd, qui l’a quitté en 1977 pour Eric Clapton.

L’occasion aussi de découvrir des aspects importants de la carrière et de la vie du guitariste : son intérêt profond pour la spiritualité et l’Inde, ses penchants pour l’expérimentation musicale et la musique électronique. On connaît aussi assez mal l’engagement d’Harrison pour le cinéma. Il a monté une société de production, HandMade Films, dans l’optique de produire le film des Monthy Pythons "La Vie De Brian". Le film avait alors perdu le soutien financier de EMI, à cause du sujet délicat qu’il traitait sur un ton extrêmement satirique.

Le Grand Rex propose dimanche une soirée autour de la carrière du guitariste avant la sortie nationale en DVD de "Living In a Material World". À l’occasion, et avant la diffusion du reportage, de nombreux artistes français, surtout issus de la scène indépendante, viendront lui rendre hommage à 18H. On y croisera des artistes inspirés par la musique des Beatles, JP Nataf et JC Urbain des Innocents, Martin Rappeneau, Yarol Poupaud, Poni Hoax, Peter Von Poehl... À 19h, Olivia Harrison interviendra sur scène pour évoquer le biopic et son travail avec Scorsese sur les images d’archive.

Les places pour le spectacle sont disponibles à la réservation sur le site du Grand Rex. Les recettes de cette soirée seront reversées à la fondation caritative Material World, fondée par George Harrison. Une belle façon de lui rendre hommage, 10 ans après son décès en 2001.

Ouverture des portes : 17h00
Début du concert : 18h00
Début de la projection : 19h00

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement