This page is not available in your language, please, choose yours

Happy New Year : le film de la semaine

Publié le 21 décembre 2011 Par Mélanie B.

Après Valentine's Day, Garry Marshall revient avec un nouveau film choral pour nous souhaiter un Happy New Year.

Il n'a pas été nécessaire de réfléchir bien longtemps pour savoir de quel film nous parlerions cette semaine. A Dangerous Method et Freud ou Hollywood et sa clique de stars en délire ? N’en déplaise à notre lectorat sérieux, en cette fin d’année, nous avons préféré la légèreté à la psychanalyse. D’aucun corrigera et dira « superficialité » mais si passer un bon moment devient acte politique, sachez qu’il est pleinement assumé.

Happy New Year
donc et sa ribambelle d’acteurs bankables remplit-il ses promesses ? Donnera-t-il envie au plus fervent opposant du nouvel an de fêter... le nouvel an ?

Happy New Year
répond bel et bien à nos attentes. De la magie, de la féérie, du beau, du grand, du spectacle. Tout cela grâce à un seul ingrédient, la ville de New York (et le casting aussi peu-être oui). Et franchement, soit dit en passant, Paris et ses arbres auréolés peuvent bien aller se rhabiller. C’est la comédie dont on avait besoin pour clôturer sereinement 2011. Juste ce qu’il faut de mièvre et de bons sentiments. Le long-métrage met en scène l’histoire de plusieurs couples un soir de nouvel an. Le couple qui attend un enfant, le couple qui s’engueule, le couple qui se retrouve, celui qui se trouve, le couple qui n’en sera jamais un… L’amour avant toute chose vous l’aurez compris. Ainsi, tout est fait pour que chacun puisse s’identifier à l’un des personnages, sinon à une situation.

L’un de ces binômes toutefois nous a d'avantage marqué que les autres : Michelle Pfeiffer et Zac Efron. Lui, d’abord agaçant avec son teint orange UV, il est finalement l’énergie positive du film. Elle, elle nous rappelle beaucoup son rôle de Selina avant sa « transformation » dans Batman, le défi : docile, timide et solitaire. Deux opposés qui frisent la caricature et qui se complètent par des détails aussi simples que l’âge ou le sexe, la timidité ou l’exubérance. C’est le duo complètement inattendu de ce Happy New Year.

Ces deux heures passent vite, les dialogues, sont parfois drôles, parfois touchants et Gary Marshall signe encore un casting incroyable. Robert de Niro, Hilary Swank, Jon Bon Jovi, Ashton Kutcher, Sara Jessica Parker… D’ailleurs Alyssa Milano complète la liste par une apparition discrète. Bref, une fois encore, la recette marche. Pourtant, s’ils sont aussi nombreux c’est avant tout ce qui nous empêche de nous attacher vraiment à eux. On passe des uns aux autres, en oubliant les précédents et ainsi de suite…

Quant à savoir si ce film ira prêcher la bonne parole auprès des anti-jour de l’an, c’est une fausse bonne question. Après tout, pourquoi quelqu’un qui n’aime pas le jour de l’an viendrait-il voir un film qui s’intitule « Bonne année » ? Pour les autres, profitez-en et Happy New Year évidemment !

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement