This page is not available in your language, please, choose yours

Réussir sa vie : le film de la semaine

Publié le 4 avril 2012 Par Mélanie B.

Cette semaine, nous avons décidé d'aller voir Réussir sa vie. Voilà trois raisons d'en faire autant. Enfin une surtout...

- Parce que c’est un film indépendant. Vous comme moi, aimons aller à contre-courant des gros blockbusters hyper médiatisés. Vous et moi aimons les acteurs connus et les réalisateurs reconnus, mais vous et moi sommes aussi et avant tout curieux de découvrir le potentiel et le talent de gens inconnus. Du même coup, avec un film signé Benoit Forgeard, toutes ces conditions sont réunies et on est sûr de satisfaire cette ambition d’optimiste curiosité. Un réalisateur peu connu, des acteurs encore moins connus, l’équation idéale pour plonger dans un bain d’inattendus et de surprises. Et vous et moi aimons aussi les surprises, reconnaissons-le. Enfin, surtout lorsqu’elles sont bonnes. L'est-elle ?

- Dans un espiègle moment d’auto-questionnement on a effectivement envie d'y croire. On se dit que peut-être un film, ce film justement, nous offrira une réponse simple et efficace pour mieux manager notre vie. Après tout, ce n’est pas parce que quelques décennies ont échoué à nous procurer le mode d’emploi adéquat que quelqu’un d’autre n’est pas parvenu à le faire, en 84 min. Réussir sa vie apparait alors comme une solution acceptable et modulable puisqu'on imagine déjà décliner le film : réussir sa vie, sentimentale, professionnelle, sociale... Du pain béni ! Ce serait un peu comme un guide « la vie pour les nuls », le son et l’image en plus et pour le prix d’un simple ticket de ciné.

- Justement, il s’agit de trois histoires pour le prix d’une : La Course nue, Belle Ile en Mer et L'Antivirus, liées par les apparitions d’un réalisateur pas très occupé à terminer son film. Vu comme ça, ça à l’air drôle, en plus le cinéaste en question reçoit la visite de ses propres personnages. Forcément, on est aussi tenté de savoir si Réussir sa vie n’inclut pas un volet « réussir son film », auquel cas nous pourrions nous même réussir notre reconversion. Malheureusement, d'innombrables questions subsistent : Réussir sa vie a-t-il réussi à séduire son public, moi y compris ? Les personnages de ces trois histoires ont-ils réussi leur vie au point d’influencer positivement la mienne ? J’en doute mais peut-être allez-vous me convaincre du contraire...

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement