This page is not available in your language, please, choose yours

We bought a zoo : le film de la semaine

Publié le 18 avril 2012 Par Mélanie B.

Cette semaine, Matt Damon prend un Nouveau Départ et achète un zoo...

Journaliste intrépide, Benjamin Mee est un père célibataire dépassé par les affres du quotidien. Depuis la disparition de sa femme, sa vie s'étiole entre tristesse et maladresse. Quand un beau jour, il décide de tout plaquer, maison et travail, c'est pour emménager dans un zoo.Ce qui enchante sa fille, Rosie, n'est pas du tout du goût de Dylan, avec qui il entretient des rapports conflictuels.

A l'abandon, sans ressources financières et avec une équipe sous effectif, le zoo est en rémission. Benjamin Mee va peu à peu prendre conscience de l'ampleur de la tâche qui lui incombe et du risque qu'il a pris. De leur adaptation sur place va dépendre la survie des animaux du zoo et de ses employés... Dès lors il ne lésinera pas sur les moyens et s'emploie activement à la réouverture du zoo. Son acharnement lui vaut bientôt la confiance de chacun.

We bought a Zoo raconte cette rencontre entre deux familles : celle de sang et celle de coeur, chacune s'apprivoise et donne le meilleur d'elle même pour atteindre un objectif commun, la réouverture du zoo. Entrainé tout d'abord par un besoin de changement pour sa propre survie et celle de ses enfants, Benjamin Mee entreprend malgré lui un challenge encore plus grand, la survie de tout un zoo.

Entre rire et larme, le spectateur se laisse séduire par ses personnages entiers, constamment sur le fil. Dylan (Colin Ford), dont le décès de sa mère a ouvert une brèche que l'adolescence ne cesse d'agrandir, est en conflit perpétuel avec son père (Matt Damon), désorienté, incapable de lui parler. Malgré ses 7 ans, Rosie (Maggie Elizabeth Jones) est le lien de cette famille déchirée. Kelly Foster (Scarlett Johansson), la gardienne du zoo, est volontaire et un peu bourrue. Lily (Elle Fanning), fantaisiste et ingénue, diamétralement opposé à Dylan, incarne le pendant optimiste de la jeunesse.

En pure fiction Hollywoodienne, avec son casting de rêve, We Bought a Zoo aurait pu être simplement pénible. Tiré d'une histoire vraie, le film tire toute son âme dans l'aspect biographique de cette aventure. Certains éléments sont romancés mais on retiendra surtout l'humour bienveillant et l'énergie contagieuse de cette lumineuse idée, changer de vie.

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement