This page is not available in your language, please, choose yours

Le Diable dans la peau : le bonus de la semaine

Publié le 27 mars 2013 Par Mélanie B.

Le Diable dans la peau au cinéma le 27 mars 2013.

Si le titre, Le Diable dans la peau, pourrait laisser croire à un autre conte pour enfants, ou à un thriller d'adultes, il s'agit en fait d'un film sur l'enfance pour adultes. Gilles Martinerie signe son premier long-métrage et nous entraîne dans un univers poétique, fait de paysages sublimes contrastant avec la réalité de ses deux personnages, Xavier et Jacques.

Très liés, les deux frères vivent avec leur grand-mère et leur père, un homme bourru que l'on devine meurtri par la mort de sa femme et qui ne s'embarrasse pas de dialogues pour éduquer ses fils. Plus à l'aise avec les coups, il a un penchant immodéré lorsqu'il s'agit de corriger Xavier, l'aîné. Jeune adolescent tout en os, le garçon se sent trahi lorsqu'il apprend que son frère, va être envoyé à la rentrée dans une école spécialisée. Jacques, plus jeune, accepte néanmoins cette idée avec d'avantage de recul. 

Les deux garçons passent donc leur été ensemble avant d'être éloignés l'un de l'autre. Xavier qui n'entend définitivement pas cette séparation d'un bon œil, se sentant victime d'une nouvelle injustice, redouble d'agressivité. Les punitions finissent par pleuvoir et sa conviction à fuguer n'en est que confortée. 

Tourné en Lozère, le film révèle des images lumineuses. Pendant leur escapade, l'environnement aurait pu se montrer hostile à leur fuite. C'est tout le contraire qui se produit, entre pierres et rivières, pleines et forêts, Xavier et Jacques font preuve d'une grande débrouillardise. Plus à l'aise dans cet univers qu'au sein de leur foyer, ils vivent ces quelques moments comme des vacances à l'écart. Jusqu'à ce que la réalité ne les rattrape.

Ponctué de moments légers, d'autres plus intenses, le Diable au Corps nous projette dans les affres de l'enfance et sa confrontation au monde des adultes. Dans un cadre verdoyant et luxuriant, les deux gamins grandissent dans une atmosphère lugubre. Quand arrive la catastrophe, on ne peut simplement s'empêcher " ça devait arriver "...
 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement