This page is not available in your language, please, choose yours

Die Hard : belle journée pour mourir, le bonus de la semaine

Publié le 20 février 2013 Par Mélanie B.

Il est enfin arrivé le Die Hard 5 ! Celui dont on a entendu parler tout ce mois de février. Pourquoi autant de ramdam autour d'un Bruce Willis dégarni et d'une nouvelle aventure de John McClane en Russie ?

Vous n'avez pas pu manquer l'information. La sortie ciné musclée de la semaine c'est bien sûr Die Hard : belle journée pour mourir. Après quatre premiers volets qui s'échelonnent de 1988 à 2007, Die Hard fait peau neuve en 2013, tout en prenant soin de préserver sa marque de fabrique. Ce cinquième épisode est bien le prétexte à une série de premières fois qui, si elle ne marque pas un tournant radical, insuffle à cet opus quelques ingrédients supplémentaires pour s'assurer un autre succès.

Cette belle journée pour mourir fournit l'occasion de changer de décor puisque c'est à Moscou que le flic le plus chevronné de l'histoire du ciné va mettre une raclée aux méchants. Le lieutenant McClane prend quelques jours de vacances pour rejoindre son fils en Russie. Un circuit touristique l'aurait certainement ennuyé au plus haut point, son intention est plutôt de sauver sa progéniture mouillée dans une sombre affaire de terrorisme... Evidemment, rien ne se passe comme prévu, et, fidèle à son habitude, John se retrouve une fois de plus, au mauvais endroit, au mauvais moment. Nouveau cadre, nouvelle langue, nouveaux adversaires. 

C'est aussi la première fois que Bruce a.k.a John partage l'affiche avec quelqu'un. L'affiche au sens stricte. Chaque volet donnait l'occasion au policier, 
héros ordinaire aux aventures extraordinaires, de collaborer avec un acolyte pour l'aider à faire régner l'ordre (Piège de cristal : Reginald Veljohnson, Une journée en enfer : Samuel L. Jackson, Retour en enfer : Justin Long). L'acteur lui, figurait jusqu'à présent toujours seul sur l'affiche du film. Cette fois, il est rejoint par l'australien Jai Courtney qui joue le rôle de son fils. Une nouveauté qui introduirait de nouvelles dispositions... pour la suite ?

Quoi qu'on en pense, quoi qu'on en dise : Bruce Willis et ses 58 ans restent tout à fait crédibles dans ce rôle physique, à incarner un personnage désormais mythique. Il l'atteste d'ailleurs lui-même à l'occasion d'une conférence de presse à Paris, durant laquelle il s'amuse à dire que sa performance n'a rien de spectaculaire et qu'il doit tout à l'équipe technique du film. Dans ces conditions bien-sûr, il confirme aussi la rumeur d'un prochain épisode. La question est de savoir s'il léguera définitivement les commandes à son Jack McClane de fils ou bien, toujours empreint à sauver un membre de sa famille, s'il ne s'agissait que d'une simple apparition. Les paris sont ouverts...

 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement