This page is not available in your language, please, choose yours

Pride : on a rencontré le réalisateur et le scénariste !

Publié le 8 septembre 2014 Par Maïlys C.
Pride

Infos pratiques

Le... 17 septembre 2014

Pride, en salles le 17 septembre 2014, est le film le plus enthousiasmant de la rentrée ! Nous avons rencontré le réalisateur Matthew Warchus et le scénariste Stephen Beresford ; ils nous ont parlé du film avec beaucoup d'humour et de sensibilité... Un moment magnifique, que nous vous faisons partager !

Jeudi 4 septembre 2014. L’hôtel Bristol, rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris, est agité de flashs et de rires : Bill Nighy parade, tout en élégance british. Il est l’une des stars du film Pride, en salles le 17 septembre, et en promotion en France, accompagné du réalisateur Matthew Warchus et du scénariste Stephen Beresford.

Pride raconte une très belle histoire tirée d’un fait réel : en Angleterre, en 1984, les mineurs se mettent en grève pour protester contre la fermeture des mines ; Margaret Thatcher, alors au pouvoir, répond à leur désespoir avec force, voire avec brutalité. Les affrontements sont de plus en plus durs, et abondamment relayés par la presse, pour finalement arriver jusqu’aux oreilles d’un groupe gay et lesbien qui va vouloir leur venir en aide. Cette aide aura toutefois bien des difficultés à être acceptée par les mineurs… Jusqu’à ce qu’une amitié naisse entre les deux groupes.

Un film sur deux communautés minoritaires qui se viennent en aide… En faire une comédie semble être un vrai défi ! Mais tout a été fait, écrit, pensé pour que le film soit une suite d’amusants rebondissements, où les émotions sont sincères – les acteurs ont l’air d’être tous amis – et où les années 80 sont synonymes de fête et de danse, ce malgré la gravité qui commence à habiter la communauté gay avec l’arrivée du sida et l’homophobie constante.

Donc, toujours jeudi 4 septembre, nous avons rencontré le réalisateur Matthew Warchus et son scénariste Stephen Beresford et discuté avec eux de Pride. Dans une très jolie suite du troisième étage, des montagnes de gâteaux, de tartes et de parts de cake nous regardaient fixement : Stephen Beresford nous explique en riant qu’il ne cesse de voir des gourmandises partout où il va durant sa promotion, et que quoi qu’il fasse, qu’il les mange ou pas, elles reviennent sans cesse. Détendu, très charmant dans sa chemise blanche, il est rapidement rejoint par Matthew Warchus, et nous pouvons commencer.

Alors pourquoi un tel titre ? Ils expliquent que le choix du titre a été long et difficile. Puis, au final, une question : de quoi parle le film ? De fierté (pride en anglais). De ce qui est le meilleur en nous, de ce dont on veut faire la démonstration. La fierté est partout présente dans le film : dans le style vestimentaire ostentatoire de la communauté gay, dans les banderoles des mineurs, dans le courage obstiné des grévistes… Le titre est aussi l’expression du désir de Stephen Beresford de faire le contraire d’un petit film d’auteur sur un sujet obscur : il voulait faire un film grand public, qui serait diffusé dans les multiplex sur d’immenses écrans, un film mainstream qui plairait au plus grand nombre. Pop, clair, rapide, Pride est un titre qui plaira, c’est certain.

À propos du contexte des années 80, Stephen Beresford explique en riant l’immense avantage de l’absence de téléphone portable. Par leur simplicité, ces années permettent des actions qui ne sont plus possibles aujourd’hui. Une scène est exemplaire de cela : une réunion de mineurs est prévue à 15h et le groupe gay et lesbien arrive de Londres, mais le trajet leur prend du temps, ce qui permet à leurs détracteurs d’avancer la réunion pour qu’ils y arrivent trop tard… Leurs amis ne peuvent les prévenir. Les téléphones portables auraient bien sûr empêché une telle scène.

Au sujet de l’agression homophobe subie par l’un des personnages, le scénariste se fait plus grave et rappelle la fréquence de ces agressions, à l’époque et encore aujourd’hui (3 jours avant l’interview, une attaque homophobe avait fait beaucoup de bruit à Londres). La violence fait partie du quotidien de la communauté gay, tout comme le sida qui, à l’époque, véhiculait énormément de préjugés, en plus d’être une maladie mortelle…

Les acteurs, et cela se sent parfaitement à l’écran, ont été choisis pour leur vivacité : il s’agissait d’être drôle sans être extravagant, sans être faux, mais en étant tout de même original et authentique. Les acteurs étaient unanimement emballés par le scénario, ce qui a contribué à apporter une réelle cohérence à l’ensemble.

Pour finir, nous leur avons demandé quel était leur plus beau souvenir de tournage. Ils réfléchissent, et semblent confus : le temps passait si vite, il y avait tant de choses à faire, chaque jour était si drôle, si joyeux, si trépidant. Matthew Warchus raconte tout de même que pour la scène finale, un joyeux défilé sur un pont londonien, quelque chose d’incroyable est arrivé. Le temps était horrible, il pleuvait… jusqu’à 5 minutes avant la prise. Tout d’un coup, le ciel s’est dégagé, le temps est devenu clément, comme pour saluer le final du film. Stephen Beresford complète en expliquant l’une de ses plus belles émotions d’auteur. Un jour, alors qu’il arrivait légèrement en retard sur le lieu du tournage, il voit une scène dont il se rappelait parfaitement l’écriture, où les mineurs descendent la rue en manifestant avec leurs banderoles. Il explique s’être remémoré chaque mot employé, et avoir pensé avec joie que le cinéma est un métier incroyable, où les gens font exactement ce que vous écrivez, incarnent vos mots…

Mais voilà, c’est déjà la fin, il nous faut quitter ces deux hommes rayonnants d’allégresse et d’amour pour leur film. Nous avons adoré Pride, et vous le conseillons ! Rendez-vous dans toutes les bonnes salles de cinéma dès le 17 septembre ! 

Informations pratiques :

Pride 
En salles le 17 septembre 2014 (1h57min)
Réalisé par Matthew Warchus
Avec Bill Nighy, Andrew Scott, Dominic West

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement