This page is not available in your language, please, choose yours

Cycle François Truffaut au MK2 Bibliothèque

Publié le 24 septembre 2014 Par Maïlys C.
François Truffaut

Infos pratiques

Le... 22 octobre 2014

À l'occasion de la grande exposition François Truffaut présentée à La Cinémathèque française du 8 octobre 2014 au 25 janvier 2015, le MK2 Bibliothèque vous permettra, dès le 22 octobre, de voir ou revoir les plus grands films de François Truffaut.

À partir du 22 octobre en matinée, le public pourra retrouver les plus grands films de François Truffaut au MK2 Bibliothèque : du succès public de son premier long métrage en 1959, Les 400 coups, inspiré de sa propre enfance, en passant par la suite de la saga Antoine Doinel, personnage culte s’illustrant entre autres dans Baisers volés et Domicile conjugal, et l’exploration de genres cinématographiques comme le polar avec Tirez sur le Pianiste, la science fiction avec Fahrenheit 451, le fantastique avec La Chambre verte, la fresque historique et l’adaptation littéraire avec L’Histoire d’Adèle H., jusqu’à la consécration en 1980 avec Le Dernier Métro qui remporte dix Césars dont celui du meilleur réalisateur.

  • Au programme en matinée au MK2 Bibliothèque-entrée BNF :

L’Amour en fuite, Antoine et Colette, Baisers volés, Les deux Anglaises et le continent, Domicile conjugal, La Femme d’à côté, L’Histoire d’Adèle H, La Mariée était en noir, Les Mistons, La Peau douce, La Sirène du Mississipi, Tirez sur le Pianiste, Vivement Dimanche !, Les 400 Coups, Jules et Jim, L’Homme qui aimait les femmes, L’Argent de poche, L’Enfant sauvage, Le Dernier Métro, Fahrenheit 451.

  • L’une des œuvres les plus marquantes de la filmographie de François Truffaut et de l’histoire du cinéma français, Le Dernier Métro, ressort par ailleurs en salles le 15 octobre, en version inédite ultra HD (en 4K dans les salles équipées) et restaurée.

Le Dernier Métro de François Truffaut, avec Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Jean Poiret…

Synopsis : Paris, septembre 1942. Lucas Steiner, le directeur du théâtre Montmartre a dû fuir parce qu’il est juif. Sa femme Marion Steiner dirige le théâtre et engage Bernard Granger, transfuge du Grand Guignol, pour jouer à ses côtés dans « la Disparue », que met en scène Jean-Louis Cottins. Jusqu’au soir de la générale, la troupe subit les menaces du virulent critique de « Je suis partout », Daxiat, dont l’ambition est de diriger la Comédie-Française. Et si, par amour pour sa femme, Lucas Steiner avait fait semblant de fuir la France et était resté caché dans la cave de son théâtre pendant toute la guerre…

Informations pratiques : 

Le Dernier Métro, en salles dès le 15 octobre 2014
Rétrospective François Truffaut au MK2 Bibliothèque, dès le 22 octobre 2014

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement