This page is not available in your language, please, choose yours

Terre battue : critique et bande-annonce

Publié le 16 décembre 2014 Par Maïlys C.
Terre battue : critique et bande-annonce

Infos pratiques

Le... 17 décembre 2014

Terre battue, en salles le 17 décembre 2014, est une comédie dramatique réalisée par Stéphane Demoustier, avec Olivier Gourmet, Valeria Bruni Tedeschi et le jeune Charles Mérienne. Le film raconte l'histoire d'un père et d'un fils : l'un, au chômage, veut monter sa propre boîte, l'autre veut devenir champion de tennis. Mais jusqu'où iront-ils pour y arriver ? Un film social prenant.

Tout commence par un fait divers : il y a une dizaine d'années, le père d'un jeune tennisman a mis des somnifères dans les bouteilles d'eau de ses adversaires pour assurer la victoire de son fils. Stéphane Demoustier (frère de l'actrice Anaïs Demoustier), lui-même grand amateur de tennis, a été marqué par ce fait divers et s'en est librement inspiré pour Terre battue

C'est donc l'histoire d'un homme brisé, car renvoyé de son poste de dirigeant commercial à un âge avancé, et de son fils, en pleine ascension dans le monde du tennis. Olivier Gourmet incarne, avec un naturel remarquable, le père et sa volonté tenace de ne pas se laisser abattre pour rebondir aussitôt sur un projet : il ouvrira sa propre boutique de chaussures, vaguement en hommage à sa femme Laura.

Elle (Valeria Bruni Tedeschi, si charmante), en arrière-plan, n'a que faire des chaussures que lui offre régulièrement son mari : évidemment, elle réclame un peu plus que ça. Le fils, lui, est dans sa bulle : ses coaches sont présents pour lui, plus que son père, souvent dans la lune, ou plutôt dans les parkings des supermarchés à observer la clientèle. 

Un jour, Laura part, avec son collègue architecte et amant. Les deux hommes se retrouvent seuls face à leur soif de pouvoir et de réussite. Le petit Ugo s'attaque à une série de matchs décisifs pour sa carrière et son père part à l'assaut des investissements. C'est là que les choses se compliquent et s'enfoncent dans une certaine noirceur...

Stéphane Demoustier livre un (premier) film social prenant, dans la lignée de ce que peuvent faire les frères Dardenne (qui co-produisent le film) : on s'installe dans le quotidien des personnages et on regarde leur vie, en sentant doucement venir le pire. Tout en retenue (et retenant même jusqu'à la fin du film l'objet principal de son sujet), Terre battue est passionnant sans être spectaculaire.

Les trois acteurs ont un jeu individualiste intéressant : ils semblent ne jamais communiquer les uns avec les autres, autistes ou impuissants. Cette famille parfaite, avec sa maison parfaite, semble prédisposée à l'explosion. Quelques éclats de voix et épisodes égoïstes annoncent la fin de la communion. Car pourquoi vivre ensemble si on serait mieux, seul,
ailleurs ? Mais les intérêts individuels des deux hommes seront contrariés par leur mauvais esprit. Il fallait être fair-play... Ils ne le seront pas.

Terre battue est le premier long-métrage de Stéphane Demoustier : une réussite. 

Informations pratiques : 

Terre battue 
En salles le 17 décembre 2014 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement