This page is not available in your language, please, choose yours

Loin des hommes : notre critique

Publié le 15 janvier 2015 Par Maïlys C.
Loin des hommes : notre critique

Infos pratiques

Le... 14 janvier 2015

Loin des hommes, en salles le 14 janvier 2015, est un film de David Oelhoffen avec Reda Kateb et Viggo Mortensen. En 1954, en Algérie, un instituteur est chargé d'escorter un prisonnier jusqu'au prochain poste de police. Mais alors qu'ils entament une longue marche dans les montagnes, ils se retrouvent au coeur d'une révolte sanglante qui oppose des Algériens assoiffés de liberté et des soldats français à qui on a donné l'ordre d'être impitoyables. Un film beau et fort.

Adapté d'une nouvelle d'Albert Camus, Loin des hommes montrent deux hommes qui se situent complètement à côté de leurs congénères. Mohamed (Reda Kateb) est un paysan isolé et sauvage, accusé du meurtre de son cousin : il n'a jamais connu de femme, mais connaîtra l'amitié avec Daru l'instituteur (Viggo Mortensen). Daru, malgré ses origines européennes et sa peau blanche qui le protègent des soldats, se sent Algérien depuis toujours. Il fait la classe aux enfants de la montagne avec bienveillance, parfaitement intégré au paysage. 

Notre avis sur le film : 

Loin des hommes séduit d'emblée par sa grande qualité plastique, mêlant dans un camaïeu de bruns hommes et montagnes. Au corps à corps avec le chemin pénible qu'ils doivent faire, les deux hommes sont différents mais forment un duo charmant, intriguant et révélateur d'un échec de la situation algérienne.

En se concentrant sur ces deux personnes douces, solitaires, naturellement en dehors de la guerre qui oppose les Algériens aux soldats français, rien ne paraît plus évident que la barbarie du conflit, rien n'est plus bouleversant que l'injustice profonde de la colonisation. Les révoltés algériens agissent de manière impulsive mais sont finalement bien fragiles face à l'organisation des soldats français, qui ratissent le territoire avec férocité. Le réalisateur David Oelhoffen met en scène le propos de Camus avec beaucoup de soin et de dignité.

Les deux acteurs, dont le choix peut faire douter dans un premier temps, s'imposent petit à petit avec grandeur : ils dégagent une force douce, une délicatesse habile, qui donnent à leurs personnages une humanité remarquable. On sort du film plongé dans des réflexions historiques et humaines, encore baigné de la lumière blanche et de la poussière brune des montagnes algériennes... 

Bande-annonce : 


Informations pratiques : 

Loin des hommes
En salles le 14 janvier 2015 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement