This page is not available in your language, please, choose yours

L'ennemi de la classe : critique et bande-annonce

Publié le 3 mars 2015 Par Maïlys C.
L'ennemi de la classe : critique et bande-annonce

Infos pratiques

Le... 4 mars 2015

L'ennemi de la classe, en salles le 4 mars 2015, est un film slovène réalisé par Rok Bicek. Dans un lycée charmant et plutôt bourgeois, un nouveau professeur très strict sème le trouble dans une classe habituée à plus de gentillesse. Une élève se suicide peu de temps après son arrivée, provoquant l'indignation et la rébellion de ses camarades qui refusent l'autorité du nouveau professeur. Un premier film réussi.

L'ennemi de la classe est sorti en 2013 en Slovénie : ayant rencontré un succès inattendu, notamment auprès des jeunes, il a continué sa route et a reçu des prix dans différents festivals, jusqu'à arriver sur les écrans des cinémas français. 

Il est vrai que le sujet a de quoi séduire, rappelant certains souvenirs difficiles du temps des études. Les professeurs peuvent être d'une exigence absurde et sans contact avec la réalité des lycéens, qui sont quant à eux particulièrement capricieux et têtus. L'ennemi de la classe est ici un professeur d'allemand au visage dur : appliqué et sévère, il enseigne l'oeuvre de Thomas Mann avec acharnement, tentant d'appliquer l'analyse de ses textes au contexte mortifère du suicide d'une élève. La classe, désemparée, se réfugie dans une rébellion systématique. 

Notre avis sur le film : 

Baigné d'une lumière bleue et froide, L'ennemi de la classe possède une esthétique soignée et tirée à quatre épingles, à l'image de la sévérité du professeur d'allemand. Le réalisateur Rok Bicek explique d'ailleurs avoir été un professeur de la même trempe, puis un réalisateur exigeant qui poussait ses jeunes acteurs dans leurs retranchements, quitte à ce que le tournage se déroule dans une atmosphère tendue. Cette étrange corrélation entre le réel et l'image réussit au film : son atmosphère crispée met en évidence l'impossible résolution de la situation, entre un professeur qui obéit à ses principes et qui fait ce qu'il peut, et des élèves sincères dont l'insolence est le plus émouvant hommage à leur camarade disparue. 

Rok Bicek a voulu laissé le spectateur dans le doute afin qu'il ne puisse pas prendre parti. En effet, les deux clans ont leurs raisons d'être : c'est finalement entre le passé et le présent que l'on doit choisir, entre la rigueur du savoir et la parole libre et démocratique, entre les livres de Thomas Mann et la radio du lycée. Le film navigue avec dextérité entre ces deux pôles, qui cohabitent toujours dans le système scolaire actuel : et s'il n'apporte aucune réponse à cette vaste réflexion, L'ennemi de la classe pose des questions pertinentes à travers toute une galerie de personnages attachants. Car l'autorité du professeur invite à la concurrence entre les élèves et peut en laisser certains sur le carreau, elle doit être remise en cause, sans que le soit forcément l'importance du savoir, ni la merveilleuse diversité des qualités des élèves.

Donc, de bonnes questions dans un film élégant. À voir.

Bande-annonce : 

Informations pratiques :

L'ennemi de la classe
En salles le 4 mars 2015 

VOUS AIMEZ CET ARTICLE ?

Partagez-le sur :

VOUS SOUHAITEZ COMMUNIQUER SUR SORTIR À PARIS ?

Découvrez nos offres de mise en avant professionnelle sur Sortiraparis.com/Entreprises

Nos articles LOISIRS

Commentaires

Soyez le premier à réagir !

L'AGENDA

Annoncez votre événement